Partagez | 
 

 悟り - Satori Tojou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kyuubi
Admin
Messages : 296
Date d'inscription : 29/07/2011

MessageSujet: 悟り - Satori Tojou   Mar 27 Sep - 23:55
悟り - Satori Tojou







Fiche de la Caste



♠ Village shinobi : Yume Gakure [Anciennement Iwa Gakure]
♠ Pays : Tsuchi no Kuni
♠ Devise : « Que la Réalité s'effondre devant le Rêve. »
♠ Effectifs Effectifs de Satori Tojou

Origines


    La Satori Tojou, ou « Voie de l’Éveil » , est une organisation dont les origines remontent à la dernière Grande Guerre Shinobi. C'est en effet au cours de ce terrible conflit que les nouvelles générations, jusque là épargnées et vivant dans la prospérité, furent finalement confrontées à un spectacle macabre d'une ampleur sans pareil, affectant leurs mentalités de manière indélébile. C'est ainsi que la vision du monde d'un révolutionnaire, le dénommé Unsee Kaiten, en fut totalement bouleversée, se jurant dès lors qu'il œuvrerait le restant de ses jours à ce qu'une telle situation ne puisse à jamais se reproduire. Cette résolution était également le fruit de son propre désarroi face à un échec cuisant, la Cinquième Grande Guerre Shinobi. Écœuré de voir les Villages Mineurs se faire ainsi répudier, le Révolutionnaire fomenta une rébellion contre les tout puissants. Avivant dans le cœur du petit peuple la flamme de la révolution, il inséra dans le cœur des hommes l'avidité qui déclencha la Cinquième Grande Guerre.

    Meneur de ce nouveau mouvement, c'est en cours de parcours qu'il le délaissa, se tournant vers l'idéal d'un monde meilleur absous de la traîtrise Shinobi. Se décrivant lui-même comme une des causes de la tournure des évènements, c'est à la suite de cette révélation qu'il créa le Satori Tojou... Désireux de purger le monde de ce cancer, les Shinobi. Ciblant les défenseurs d'une telle cause, il les sélectionna sur les différents champs de bataille de la Grande Guerre, faisant miroiter le rêve de voir ce monde de désolation s'effacer avec la vie de la structure Shinobi. Se jurant qu'il ferait tout pour changer les choses, il ignorait encore la destinée que serait la sienne, à peine quelques années plus tard. La fin de la guerre ne marqua aucunement le terme de ses aspirations. La misère ambiante qui en découla, de même que la prolifération d'associations criminelles ou d'opportunistes malintentionnés, résultant de ce climat morose et de la faiblesse des villages Ninjas, ne firent que davantage nourrir ses desseins : seul l'établissement d'un nouvel ordre mondial pouvait être le remède à ces situations et conflits.

    L'élément déclencheur intervint lorsque la sœur de Naoya, ainsi que lui-même, furent alors victimes d'un complot visant à les éliminer, perpétré par la classe politique corrompue de Konoha. Parvenant à déjouer l'attentat en éliminant les exécutants, sa rancœur n'en demeurait pas moins des plus vives, et celle-ci se mua en haine lorsque l'on vint à le tenir responsable de ces meurtres, toute preuve de cette conspiration ayant été soigneusement détruite. Jeté en prison dans l'attente de le juger, c'est Unsee Kaiten qui l'en libéra pour le prendre sous sa charge. Trop puissants pour que leur opération savamment préparée puisse être enrayée, les nouveaux Nukenins parvinrent à quitter le village sans encombre, et s'apprêtaient dorénavant à montrer au monde un nouveau chemin qui le mènerait enfin vers son salut : La Voie de l’Éveil. Ralliant à eux des Ninjas parmi les plus doués de leur génération, ils finirent ainsi par former un groupuscule de huit entités, assimilables aux huit membres constituant le Noble Sentier Octuple Bouddhique : Le Satori Tojou.

    Pourtant, même le révolutionnaire qui créa ce mouvement tomba dans les sombres méandres de ce contre quoi il se battait. Conquérant avide, les guerres et les complots qu'il fomenta l'entraînèrent dans un cycle de déchéance abjecte alors qu'il se parait de défendre une noble cause. Engageant son armée de Nukenins contre Iwa Gakure, il fit restructurer le village qui devint dès lors Yume, fief de son organisation, des déserteurs et autres criminels de ce monde. Le plaisir pervers qui se lisait sur le visage de Unsee Kaiten avait été le premier avertissement perçu par les autres membres du groupuscule. Obnubilé par cette victoire, la soif du Fondateur du Satori Tojou ne fut pourtant pas étanchée. Avide et cupide, ses yeux se portèrent sur Kumo, afin de l'anéantir et d'asseoir sa domination. Entraînant dans sa folie le reste de son groupe, ils décimèrent le village, Unsee Kaiten se proclamant Kage et Modèle de ce monde Shinobi. Traître à ses propres idéaux, c'est par la main des autres membres du Satori Tojou qu'il périt, ces derniers toujours fidèles à l'idéal qui les rassemblait : L'avènement d'un nouvel ordre mondial meilleur.



Organisation


    Uniques survivants de leur unité au cours de la dernière Grande Guerre, ayant défié la Mort, et fondateurs officieux du Satori Tojou, Naoya et son allié prirent ainsi le titre de « Shinigami ». Il fut par ailleurs admis de tous qu'il leur serait indispensable de travailler en équipe, entraînant la formation de binômes, cette configuration présentant l'avantage de permettre à chacun de développer de réels automatismes avec un Ninja, aux côtés duquel il aurait pris l'habitude d’officier. De cette manière, les partenaires des Shinigamis héritèrent du rang de « Shikigami » , tandis que les autres devinrent les « Tengu », conformément à l'influence mythologique régissant ces titres honorifiques. En sus de ces derniers, chacun d'entre eux se vit symboliquement attribuer par ses homologues la représentation de l'un des aspects de la Mort, en fonction de leur propre passé, de leur personnalité ou encore de leur style de combat. Illustrant aussi bien les maux du monde actuel, que leur volonté de son anéantissement en vue du Renouveau, ces dénominations engendrèrent indirectement la constitution des différents tandems, qui au fil de l'accroissement de leur notoriété, finirent pas être l'objet de maximes aujourd'hui canons.

    • Le Sacrifice et la Vacuité : « Ferme les yeux, oublie, détourne-toi. Et il ne reste rien » . Renoncer, pour mieux construire. Les privations s’enchainent, se déchainent. Le vide devient gouffre sans fond, se construit autour de ce qu’on laisse passer. Le manque devient habitude face au chemin parallèle, celui qui enlève, qui ne laisse rien. Les choix deviennent conséquences, sacrifiées sur l’autel d’une vacuité plus importante chaque jour.

    • L'Ivresse et la Folie : « L’appel, lancinant, douloureux, des existences perdues et endeuillées sous le voile de la démence » . Consciences troublées, désunies face à un appel qui se fait plus dur, plus fort. Il y a les lueurs tentatrices d’un esprit qui se perd, d’un abandon total de ce qui peut poser de sombres limites aux appels silencieux. Pour que se confondent dans la raison qui agonise le sang mortel et venimeux de l’ivresse et de la folie.

    • La Solitude et le Désespoir : « Âme esseulée, perdue, en proie aux sinistres affres d’une souffrance qui s’ignore » . Il suffit de voir qu’il n’y a rien, autour de soi. L’abandon, la fuite, tout s’épuise. Il n’y a qu’un reflet, qu’une ombre, qui avance sans présence à ses côtés. Et les sentiments étouffés, les plaintes vite noyées témoignent d’une humanité qui se cache. Face au désespoir de la solitude, il n’y a que l’aveuglement pour en éviter le poids.

    • La Rage et la Destruction : « Les heurts sans fin de l’anéantissement, alors que se dresse l’étendard de la fureur » . A l’appel de ces émotions trop humaines, pour un mortel accomplissement. Il suffit de se laisser porter, de se laisser happer par la violence qui se déchaine. Il suffit de tout voir s’effondrer - Et de contempler sur les ruines d’une sombre destruction les cris acharnés de la rage qui déferle.


    Il convient enfin de noter que si ces duos constituent l'organisation de base du Satori Tojou, il n'est point rare de les voir fluctuer selon des circonstances particulières, et de voir naître des équipes différentes, tant sur l'identité des membres composant une paire, que sur le nombre de membres étant associés pour une mission.


Gouvernance


    D'un point de vue interne à l'organisation, le fonctionnement s'avère relativement simple. En effet, lorsqu'une situation requiert la prise d'une décision, l'ensemble des membres se réunit autour de la Roue du Dharma, symbole du Satori Tojou, revêtant la forme d'une grandiose table ronde parcourue de huit axes émanant de son centre. L'ouverture d'une telle session se fait à l'initiative de n'importe quel Shinigami ou Tengu. Chacun expose alors son point de vue, donnant naissance à un débat au terme duquel les Shinigamis synthétisent les différentes options s'offrant au groupe. Un vote à main levée vient ainsi ponctuer la session, tout le monde disposant équitablement d'une voix. Si le vote se solde par une égalité, alors il appartient aux Shinigamis de trancher, et s'ils se montrent en désaccord, la tâche incombe aux Tengus, et enfin aux Shikigamis.

    D'un point de vue externe, l'organisation gouverne le Village de Yume en jouissant d'une pleine autorité. Reconnues par les Nuke-Nins eux-mêmes, les décisions des Huit sont transmises par des émissaires charger d'assurer la liaison entre chacune des parties. Ils sont par ailleurs les seuls habilités à se rendre au sein du Kami no Kyûden, le palais-forteresse des Huit, sauf autorisation contraire délivrée par ces derniers. Enfin, il convient de souligner que cette distance apparente entre les membres de l'organisation et les Ninjas de Yume connaît des exceptions, dans la mesure où les premiers viennent parfois directement pour certains, se fondre dans le village afin de superviser par eux-mêmes l'application de leurs directives, et de venir à la rencontre de leurs « sujets » , considérés comme de véritables monarques en leur royaume.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-ns.meilleurforum.com
 

悟り - Satori Tojou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Réservations diverses, Dépôt du TimeSkip
» Daibutsu No Satori
» Comment puis-je t'aider ? [PV Gaëlle]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Saigen :: G e n è s e :: 歓迎 Kangei :: La Légende des Shinobi-