Partagez | 
 

 霧 - Kiri Gakure no Sato

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kyuubi
Admin
Messages : 296
Date d'inscription : 29/07/2011

MessageSujet: 霧 - Kiri Gakure no Sato   Sam 24 Sep - 0:07
霧 - Kiri Gakure no Sato







Fiche de Village



♠ Village shinobi : Kiri Gakure, le Village Caché de la Brume
♠ Pays : Mizu no Kuni, le Pays de l'Eau
♠ Devise : « Insoumis, Invaincus, Intacts. »
♠ Effectifs : Effectifs de Kiri

Kiri


    Niché au cœur de l’île principale de l’archipel caractérisant le Pays de l’Eau, le village caché de Kiri en constitue la principale plaque tournante. Kiri Gakure occupe dès lors une place privilégiée dans les échanges commerciaux, constituant le véritable point de passage des flux terrestres, tant de personnes que de marchandises. L’une de ses principales caractéristiques réside également dans son climat extraordinaire, avec une atmosphère relativement tempérée issue de l’importante humidité, qui se condense souvent en une épaisse brume rafraîchissante. C’est ainsi que le village de Kiri s’est vu baptisé de la sorte, devenant dès lors le « Village caché du Brouillard ».

    Par ailleurs, cette particularité environnementale concoure considérablement à l’inviolabilité du Village, de par le déficit de visibilité qu’elle génère, réduisant dès lors le potentiel des manœuvres ennemies et prohibant toute bataille rangée à grande échelle. Ce, d’autant plus que les combattants de Kiri demeurent parfaitement formés et habitués à évoluer dans le brouillard, ce principe étant même à la base de l’une de leurs techniques emblématiques. Cette configuration de défense se retrouve enfin dans l’architecture urbanistique, où certains quartiers s’avèrent ceinturés par des murailles, à l’image des portes du village, et où s’élèvent parfois quelques châteaux ou forteresses, vestiges d’une société féodale.


    Les clivages sociaux ne sont plus aussi apparents qu’ils purent l’être jadis, car progressivement gommés par un fort sentiment patriotique propre à tous les habitants du Village, issu de la situation géographique isolée de la Nation de l’Eau. Cette fibre nationaliste s’est d’autant plus accrue suite aux récents évènements, dont l’attaque de l'Alliance des Pays Mineurs, ayant transcendé tout un peuple dont la solidarité est devenue indéfectible. A l’image des grands villages Shinobis de ce monde, il s’agit conséquemment bel et bien d’une véritable famille, unie dans sa diversité face à l’adversité. Animé par la flamme de la Justice et l’ardent désir de rétablir l’Ordre, Kiri porte à présent le flambeau de la résistance, et après avoir pansé ses blessures, s’est ainsi lancé dans une croisade purgatrice contre l’ennemi commun.


Mizu no Kuni


    Principal archipel du monde Shinobi, le Pays de l’Eau s’est longtemps trouvé en marge du continent principal, ayant par là-même développé une plus grande indépendance économique, et longtemps du se satisfaire à lui-même. Cependant, la récente ouverture des frontières et l’explosion des relations diplomatiques et commerciales post-guerre entre les grandes nations, n’a guère tardé à repositionner Mizu no Kuni parmi les principaux acteurs de ce monde. Il recèle parmi les plus beaux paysages qu’il puisse être donné d’observer, parmi lesquels les somptueux récifs de corail au large de la côte Est, les falaises millénaires sur lesquelles viennent se briser l’océan.

    Néanmoins, la Nation de l’Eau se distingue pourtant par un climat des plus hétérogènes, comme l’attestent les fortes chaleurs et le ciel dégagé des îles les plus au Sud, relativement différentes de l’atmosphère souvent plus tempérée de Kiri et de sa Brume. Selon les saisons, le pays demeure aussi le fief d’importantes pluies et de terribles tempêtes de mer, affectant alors sensiblement son activité, grandement basée sur les flux maritimes et le trafic portuaire. Sa zone d’influence s’étend par ailleurs dans l’ensemble des archipels alentours, jusqu'aux îles méridionales du Pays du Thé incluses : Du fait de la configuration géographique, et bénéficiant du monopole de la puissance militaire dans la région, la maîtrise navale de Mizu no Kuni ne fait effectivement aucun doute, et son hégémonie apparaît aujourd’hui comme totale depuis le retrait des troupes ennemies au terme de la Grande Guerre.


    Malgré tout, il convient de souligner que les affrontements subsistent toujours au sein des terres du Pays de l’Eau, tant à proximité des rivages que du village caché du Brouillard, ces derniers temps n’étant point sans remémorer à chacun le terrible conflit mondial, dont le traumatisme est encore prégnant dans les consciences collectives, et dont on panse encore aujourd’hui les blessures. Le récent attentat de l'Alliance des Pays Mineurs mené à même Kiri témoigne plus que jamais de cette nouvelle bataille, au cœur de laquelle la noble nation de l’archipel entend bien honorer ses frères tombés lors de ces infâmes offensives.


Politique


    Les premières expressions du pouvoir prirent l’aspect de seigneurs locaux, initiés pour la plupart aux arts Ninjas, encore rares à cette époque. Ils n’eurent dès lors aucune difficulté à imposer leur force et leur loi sur ce qu’ils estimaient être leur territoire, et commencèrent à se livrer mutuellement bataille afin d’étendre leur influence. Par le jeu des annexions et de la vassalité, certains souverains devinrent bien plus puissants que d’autres, et le nombre de ces derniers déclina peu à peu, tandis que les quelques-uns encore en place voyaient leurs domaines s’agrandir de plus en plus. Au fil du temps, il ne resta conséquemment qu’un seul grand chef au sommet de cette pyramide féodale, que l’on nomma le Daimyo, à l’instar des autres grandes nations Ninjas qui s’étaient formées. Délaissant peu à peu les enseignements Shinobis pour de se concentrer sur la gestion politique du pays, lui comme ses héritiers s’entourèrent de nombreux chefs de guerre afin de satisfaire leurs désirs de conquêtes sur les îles voisines, et même le continent principal.

    La politique de Kiri et de Mizu no Kuni rompt de nos jours considérablement avec le passé. Sous l’impulsion des nouveaux grands dirigeants, cette société a dorénavant laissé place à l’ordre et à une organisation méticuleuse. Bien que le régime actuel se caractérise par une certaine rigidité inhérente au Mizukage, il n’en demeure pas moins que la liberté et l’ouverture diplomatique constituent le principal enjeu de sa désignation, de même que le maintient de la Paix et de la Justice, que ce soit dans les frontières de son territoire que dans le monde entier. C’est pourquoi le village caché de la Brume s’est fraîchement engagé dans une lutte acharnée contre l’organisation terroriste baptisée Satori Tojou. La récente tournure des évènements a par ailleurs donné une toute nouvelle dimension à ce conflit armé devenu mondial. Prenant la pleine mesure de l’étendue cette menace, les hautes instances de la Nation de l’Eau ont ainsi proclamé l’état de guerre…


Histoire


    A l’instar de ses principaux homologues, Kiri Gakure tel qu’il est actuellement connu n’a émergé qu’au cours de ces dernières années, il y a plus d'un siècle du à quelques problèmes politiques. De nombreuses années auparavant, les premiers Ninjas constituaient en effet la principale force militaire du Pays, et moult d’entre eux s’étaient conséquemment imposés comme souverains sans rencontrer de véritable opposition, finissant par régner sur un fief dont l’étendue dépendait de leur puissance et des accords conclus avec leurs semblables. Certains s’étaient ni plus ni moins autoproclamés Daimyos et avaient conquis le pouvoir par la force, alors que d’autres furent démocratiquement désignés par les habitants comme leur dirigeant et protecteur. Il en résulta la prolifération de seigneurs locaux, se livrant souvent bataille afin d’étendre leur influence. C’est au cours de cette période qu’un clan s’illustra particulièrement sous l’impulsion de son leader éponyme : Les Hozuki, menés par l’éminent Hozuki Ieyasu, considéré comme la maisonnée la plus ancienne du village qui deviendrait Kiri Gakure longtemps plus tard.

    Fort de leur maîtrise d’un don héréditaire unique, les représentants de ce clan se distinguèrent sans grande difficulté parmi ces moult souverains, et furent à terme à l’origine de l’unification du Pays de l’Eau, qui ne compta finalement à sa tête plus qu’un unique Daimyo, l’ensemble de l’archipel ayant ainsi été fédéré au prix de longs conflits armés. Le territoire dès lors unifié, les multiples seigneurs s’étant succédés envisageaient dorénavant la conquête du continent principal, sur lequel leurs homologues se déchiraient sans cesse par le biais de leurs Shinobis, encore à l’époque embauchés comme mercenaires, animés des mêmes intentions belliqueuses de conquêtes que le Pays de l’eau. Les tensions découlant de ces velléités de pouvoirs débouchèrent inexorablement sur ce que l’on appelle aujourd’hui la « Grande Guerre Ninja », au cours de laquelle le monde entier fut le théâtre des plus terribles affrontements de l’Histoire.

    C’est donc sur les vestiges de ce conflit que naquit le village caché de la Brume actuel, dans l’optique d’une paix durable et de l’établissement d’une réelle harmonie, tant entre les différentes nations que dans l’exercice du pouvoir au sein de chacune d’entre elle, se devant être juste et raisonné. L'un des légendaires Hozuki fut ainsi désigné par le nouveau Conseil institué de Kiri comme le tout premier Mizukage, investi des fonctions militaires et diplomatiques de Mizu no Kuni. Etablissant un régime fondé avant tout sur l’ordre, la rigueur mais également le dévouement et la liberté, le village commença enfin à prospérer de nouveau au sortir de cette exécrable guerre qui avait causé tant de victimes. L’instauration de l’Académie Ninja fut un bienfait considérable qui permit de remplacer les valeureux Ninjas tombés au cours de cette triste période, et de mettre fin au conservatisme des clans qui gardaient pour eux leur savoir Shinobi. Encouragé par le corps des Sept Épéistes Shinobi de la Brume, le Mizukage Hozuki instaura un règne d'ordre et d'harmonie d'une main de fer qui conféra au Village sa notoriété d'antan.

    Cependant, de nombreux Shinobis en vinrent à répudier la prestance royale des Hozuki et l'importance accordée au Clan. Devant le Corps des Épéistes, les Shinobis sans appartenance clanique en vinrent à répudier l'importance de ceux-ci pour le Village, les discréditant alors que le Shodaime Mizukage périssait. Et c'est à la fin de son règne que déjà un climat politique instable se créa. Alors qu'un autre Dirigeant d'un Clan de la Brume prenait la tête du Village, déjà de nombreuses langues commencèrent à ruminer contre leur prestance au pouvoir...et principalement par le Clan Kyougaku qui immisça dans l'esprit de la populace leur hargne face aux terribles Kekkei Genkai. Leur hargne contre les Clans aux pouvoirs héréditaires augmenta cependant radicalement lorsque les Kaguya, Clan retiré des affaires de Kiri au vu de leur extrême sauvagerie, s'en prirent à leur affiliations lors d'une folie passagère. Kiri repoussant à grand peine cette attaque interne, bien vite ils chassèrent les autres Clans, ne laissant que quelques survivants du Clan Yuki et dédaignant les Hozuki, sans les poursuivre au vu de leur contribution passée au Village.

    Plus instable des périodes du Village Caché dans la Brume, elle fut désignée comme l'époque du "Village de la Brume Sanglante" alors que le Yondaime Mizukage et Jinchuriki de Sanbi asservissait le village à un règne de terreur. Encore frais dans la mémoire des Shinobis, tous se rappellent l'Examen Genin qui consistait à tuer son compagnon pour avoir la chance de devenir un Ninja. Désormais tabous, tous tentent d'oublier cette période sanguinaire...même si plusieurs ont investigué sur un possible complot qui aurait eu lieu lors du règne du fameux Yagura. Tous savent désormais qu'il a été l'instrument de Madara Uchiha et que ses actes contre les traîtres et Kiri n'étaient qu'inspiré que par la Genjutsu de ce vil Uchiha. Correspondant à l'époque du départ de la majorité du Corps des Épéistes Légendaires, Kisame Hoshigaki s'enfuit sous les ordres du fameux Madara. Zabuza se révoltant contre la cruauté de son Mizukage organisa un Coup d'État qui fit s'enfuir cinq autres Épéistes...ne laissant qu'une Épée à Kiri.

    Ce n'est que bien plus tard, lors de Quatrième Grande Guerre Ninja, que les Épées retournèrent à Kiri. Le Village dirigé par Terumi Mei, les Clans retrouvèrent leur notoriété après que cette dernière prouva l'importance qu'ils pouvaient représentés pour Kiri...mais également que la discrimination faite à l'époque avait beaucoup amenuisé la puissance du Village. Dirigeant le Village d'une main ferme, elle le fit sortir avec brio de la période chaotique dans laquelle il était sombré, lui redonnant toute sa gloire passée. Pièce maîtresse dans la Guerre, elle fut donc l'une qui instaura l'Alliance et perpétra à la paix et l'harmonie du nouveau monde Shinobi, retrouvant toutes les Épées Légendaires et fondant à nouveau le Corps des Épéistes avec Chojuro à sa tête.

    Cependant, cette prospérité vient récemment de connaître son premier coup d’arrêt, du fait de l’émergence de l’Alliance des Pays Mineurs qui affaiblirent de beaucoup la puissance militaire de chaque nation. Désormais dirigé par Hozuki Akuryou, qui instaura un climat d'honneur et de droiture au village, ce n'est que grâce à son intervention pendant la guerre que le Village s'en tira. Désigné d'emblée par le précédent Mizukage comme successeur, c'est avec honneur qu'il endossa ce rôle alors que ce dernier périt un peu avant la Guerre. S'en tirant malgré quelques pertes matérielles, mais également des pertes humaines, le Village dut cependant se mettre en état d'alerte. Une nouvelle menace plane...Satori Tojou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-ns.meilleurforum.com
 

霧 - Kiri Gakure no Sato

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Piri piri piri [comme Kiri]
» Cimetière de Kiri
» Darok, Jounin spécial de Kiri - Accepté
» Hôpital de Kiri
» Mairie de Kiri
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Saigen :: G e n è s e :: 歓迎 Kangei :: La Légende des Shinobi-