Partagez | 
 

 [Avec Saya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
上忍Jōnin
avatar

Makiba Nezu

上忍
Jōnin

Messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Konoha.

Feuille de personnage
Grade: Jounin
Expérience:
0/80  (0/80)

MessageSujet: [Avec Saya]   Ven 23 Mar - 11:32


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬..Lost..▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Rp Clos?: Non.
Correction?: Le 24mars.

Ou étais-je et comment avais-je bien pus me rendre ici ? La question était bien là. Surtout pour le ‘où’, parce que, les circonstances, je les connaissais tristement bien. Une mission, une routine… Enfin, c’était un peu nouveau pour moi et… Allez savoir pourquoi, on m’y avait envoyé seul. Et forcément, je découvrais quelque chose d’E-X-T-R-A-O-R-D-I-N-A-I-R-E ! Merveilleux, Mirifique. Mon Sens de l’orientation. Je devais, depuis un petit village à juste cinq pauvre bornes de Konoha… Eh bien, faire le retour. Quelques minutes, auxquels succédèrent quelques heures. Puis vint la journée. Et voilà, voilà vingt-quatre heures révolues de huit heures. En plein début de nuit, je me retrouvai dans des contrées asservies d’une pluie constante. Bien loin du village de la feuille, sortit, je le supposai encore à ce moment ; Du pays du Feu. Quand ? Quand pourrais-je rentrer ? La question ce posai, je en souhaitai surtout pas être prit pour un Déserteur, ni même encore révéler cette faiblesse que pouvait être ce septième sens de l’absence de boussole dans mon ptit crane. Pourtant et, malgré ma cécité, j’avais les sens nécessaire pour me repérer et puis, j’avais demandé ma route. Malgré tous ses atouts, non. A Gauche, allez savoir pourquoi, mon esprit me faisait aller à droite. Tout droit, je retournai sur mes pas… Et dans une logique fracassante, j’étais atterrit dans cette énorme clairière, dans cette région, ou les arbres, bien que présents, ce faisaient plus rare que dans les forêts du Feu. En fait, persuadé de ne point m’être trompé, au départ. J’avais continué et j’étais arrivé proche d’un décor tel que je les connaissais bien. Les plages des Tortues et leurs divers temples étaient pour la plupart, en ruines, lorsque j’y étais arrivé. Ainsi et même sans être capable de voir, je pouvais ressentir ce décor graveleux, tristement décharné.

L’ambiance était morbide, ou quelque chose pouvant s’en rapprocher et, vous l’imaginez peut-être ; pour moi, c’était une première. La dureté du sentiment qui m’envahit lorsque je réalisai dans quel genre d’endroit je me trouvais, un terrain jonché de charognes… Bien plus explicite qu’une simple ruine. L’odeur du sang y était encore fort présente. Bien plus que lorsque l’on se fait un petit bobo. Mon cœur semblât s’arrêter. Mon esprit ce ferma à cette sensation malsaine de pénétrer un territoire réserver à un autre monde… Une autre dimension. Étroitement liée à la nôtre ici. Et en même temps, cette sensation de mal-être, fut conduite par cette sensation aussi forte que paradoxale : l’envie de découvrir. D’explorer. De connaitre. Et rapidement, sans oublier son premier ressentit néanmoins. L’engouement pour cette nouveauté m’attira à pénétrer ce qui fut à une certaine époque, un grand village. Ou tout du moins, un village dont la puissance c’était manifesté au travers de divers Kage. Bien évidemment, cela, n’est qu’une chose que je découvrirai plus tard. Mais en tant que narrateur, je peux me permettre de le dire. Alors que je pénétrai se lieu de désolation, les doigts de ma main gauche glissaient sur le long d’un ancien mur. Celui d’une maison certainement… Sinon, il aurait été plus complexe dans ses formes, plus épais. Bien que sans pouvoir visualiser son épaisseur, je pouvais tout de même la ressentir. Mon cœur qui c’était arrêté tout à l’heure, avait progressivement reprit un rythme normal, et petit à petit, c’était mis à s’emballer pour cette sensation presque perverse. De multiples frissons me parcouraient l’échine. Naïvement, je m’enfonçai dans ses dédales de tours brisées et de demeures sans murs. A l’image de l’insouciant enfant que je pouvais être, bien que ce fut un jeu bien trop glauque pour s’avérer complètement infantile et véritablement refléter mon mental.

Au moins… je m’évadai de ses sombres pensées que de devenir Nukenin pour m’être égaré. Peut-être aurais-je dû invoquer une Tortue et lui demander d’avertir le village ? Le temps qu’elle n’arrive… J’aurai eu le temps de rentrer cent fois. Non. L’idée n’était pas bonne et alors que je songeai à cela, j’étais déjà sorti des pensées que j’avais envers ses ruines et d’ailleurs, sans plus y prêter attention lorsque je décidai à nouveau de remettre mon égarement à plus tard. Fermant mes poings, un sourire joyeux ce dessina sur mes lèvres. Mes jambes s’activèrent doucement alors que j'bondissai doucement sur celles-ci. Ni l’ouïe, ni l’odorat. Encore moins la vue, vous vous en doutez. Mais je le savais, et la manière dont je l’avais sur, ne regarde que moi pour l’instant. Je n’étais pas seul ici. L’enthousiasme d’une rencontre ; peut-être d’un petit combat même ? Oh oui, cette idée me rendait déjà tout chose et j’attendais que cette personne ne se déclare ou ne trahisse sa présence pour me porter vers-elle.


©Encodage et écriture by Araki (Nezu, Silver, Kyojin). Source du code, remerciement à Trafalgar Law.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami狂気 Folie
avatar

Aburame Saya

Shikigami
狂気 Folie

Messages : 13
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Grade: Elite
Expérience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: [Avec Saya]   Dim 25 Mar - 2:35
    Des villes entièrement détruites, au même titre que les vies qui y pullulaient... Satori Tojou brandissait un étendard rouge de sang à la fois de criminels et d'innocents. Aburame Saya avait participé à toutes ces tueries dans l'unique but de protéger le futur et une paix qui aurait enfin un sens pour les générations à venir. Le monde shinobi était une aberration. Le monde shinobi était une contradiction. Créer des soldats pour combattre ce qui vous semblait mal et connaître la paix étaient deux buts inconciliables. Tant qu'il y aurait des ninjas, il y aurait des batailles à envisager. Pour faire disparaître la guerre, il fallait se débarrasser de ceux qui pouvaient la mener... mais cela demanderait des sacrifices. La jeune kunoichi se considérait elle-même comme un sacrifice nécessaire. Sa vie, ses connaissances, son savoir... elle les userait pour cette cause pour une fin ultime. Peut-être même que le décompte avait déjà commencé en ce qui la concernait...

    Pour une raison obscure cependant, Saya avait prit le chemin du village d'Ame. Il n'y avait plus rien ici qui méritait son attention, plus d'âmes qui y vivent, seulement des ruines d'un possible glorieux passé. Ne les avait-elle pas combattu autrefois quand elle était dans les rangs de Konoha? N'avait-elle pas sauvé des soldats de son camp qui affrontèrent des hommes d'Ame? Pourquoi? Pour qu'il ne survive seulement que de la pierre et de l'amertume? Son visage impassible regardait alors ses horizons moroses aux formes décharnées sans la moindre émotion. Ne s'était-elle jamais demandée si elle n'avait commis aucune erreur en choisissant cette voie? Il faudrait être fou pour ne jamais douter car une trop grande confiance menait à une perte certaine. Par contre, elle estimait ne pas avoir le temps de regretter les choix déjà faits. Elle ne pouvait que les assumer.

    Portant alors une cape d'un gris taupe, elle cherchait une personne. Il y avait à peine quelques secondes, ses éclaireurs enchanteurs, ses petits papillons, lui informèrent qu'un homme, un intrus se promenait dans les parages. C'était cela, sa raison obscure. Cela faisait maintenant plusieurs kilomètres qu'elle pistait un curieux personnage et elle était bien décidée à savoir de qui il s'agissait, ainsi que les raisons qui le guidèrent jusqu'ici. Là, droite et impérieuse, une capuche lui voilant le visage, elle cherchait du regard sans rien voir. Le désordre de ce village ne jouait pas en sa faveur. Un insecte volant vint alors se poser sur la main qu'elle tendit, et l'animal lui susurra alors dans son langage la voie à suivre. Il ne fallait pas tarder... et elle eut de la chance de le trouver rapidement. Peut-être que la providence était de son côté.

    Pourquoi une telle curiosité? Parce qu'il était toujours bon de se préparer et de se parer à toutes les rencontres possibles... Mais Saya n'était pas une jeune femme agressive, elle ne provoquait pas le combat inutilement et puis, si elle ne le faisait aujourd'hui, cela serait remis au lendemain. Cependant, les attaques du Satori Tojou n'étaient domestiquées par le hasard mais toujours intelligemment pensées. L'empressement ne faisait pas partie de leur défaut.

    Ce fut donc ainsi qu'elle apparut, là, directement, sans mise en scène, de tout son apparat devant le regard de cette homme dont elle ne connaissait rien. Elle ne sortit aucune arme et resta silencieuse pendant plusieurs secondes. Dans son saut léger qui lui fit atterrir à quelques mètres de là, sa capuche s'était rabattue en arrière, laissant alors apparaître son visage au teint clair et ses yeux dorés. Mais si le tout paraissait doux, son expression n'en était pas moins sévère.

    " Qui êtes-vous? "

    Sa voix suave et sombre n'en resta pas moins monotone mais trahissait aussi que la jeune femme serait bien loin d'être commode. Une entrée en matière comme une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
上忍Jōnin
avatar

Makiba Nezu

上忍
Jōnin

Messages : 37
Age : 28
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Konoha.

Feuille de personnage
Grade: Jounin
Expérience:
0/80  (0/80)

MessageSujet: Re: [Avec Saya]   Dim 25 Mar - 12:53


Quelle triste hérésie avait bien pus conduire à un tel massacre ? Quel sentiment de haine et d’incompréhension avait amené à ce résultat ? Était-ce le même que celui qui m’envahissait maintenant, cette soudaine envie de combattre ? Oh, non point à mort pour ma part, j’exprimai mon art et ce qui avait conduit ma vie en clair… Dans un but purement désintéressé. Ou plus justement, cette façon de vivre était devenue un jeu qui n’avait pas pour finalité de vaincre ou pire, tué… Et ainsi alors que j’attendais la venue d’une âme vivante dans ce gésier insalubre. Me posant ses quelques questions, j’entamai de frapper le vide. Respiration, garde, frappe.. Un petit manège qui ce stoppa sur une droite, à demi-crochetée simultanée à l’atterrissage de la personne dont j’avais ressenti la présence. Elle était venue vivement, son avancée, comme son saut et finalement cet atterrissage. Bien des choses qui trahissaient sa nature Ninjatesque à mes yeux.

Peut-être que cette personne était de Konoha, alors, dans ce cas, ils auraient été vraiment très réactif. Trop pour que s’en soit crédible de mon strict point de vus. Mon visage c’été avec une précision assez déconcertante, porté vers la nouvelle venue. Car c’était une femme. Mes yeux, bien qu’étant ceux d’un non voyant, simulaient presque parfaitement ceux d’une personne sans cécité. ‘Garder ses points faibles à l’abris de l’inconnu et garder ses points forts du regard de tous.’ Mon bras toujours en sa position de fin de frappe revint en place alors que je repris d’un petit bon en arrière ; Presque ignorant ses salutations et détournant mon ‘regard’ pour me concentrer à nouveau sur ce que je faisais l’instant d’avant. Concentration optimum si l’on prenait en considération le fait que je portai mon armure couleur or, d’un poids conséquent… Même pour quelqu’un ayant subi l’entrainement que j’avais connu. Et pourtant, je ne la portai même pas dans son intégralité, il manquait un nombre conséquent d’arme, un seul bouclier sur l’avant-bras gauche, une seule épée dans le dos… Et rien d’autres des douze. Retirant une valeur certaine à la charge.

Qui avait-il à comprendre dans son étrange intonation ? Que devais-je conclure de ce qui c’était passé avant ? Elle, qui c’était portée à ma rencontre, de manière étonnement pressée. Je l’avais entendu un peu avant qu’elle ne se soit complètement porter à ma rencontre. Cette ‘étrangère’ m’avait demandé qui j’étais. Était-elle alors maitresse des lieux ? Survivante ou clocharde itinérante ? Non. Dans ce deuxième cas, elle aurait certainement dégagée plus désagréable odeur. Si je ne voulais pas lui mettre un vent, il fallait que je réponde… Et la seule chose qui me vint alors à l’esprit, fut une référence… Référence d’un livre. Oh non, je ne l’avais pas lu. C’était en fait le seule livre dont j’avais souvenir que l’on m’ait lu, enfant. « -Ce ne sont pas vos affaires, ce que je fais des miennes… » J’avais pris fort sur moi pour me retenir de rire et cela avait dû s’entendre… Même ce voir par le pincement sur mes lèvres et le faux air sérieux et détaché. Pourtant, je ne pouvais en rester-là. En rester sur l’amusement d’avoir sorti cette référence des tréfonds de ma mémoire presque instinctivement.

J’ajoutai alors, et presque aussitôt après. Oubliant mon envie de rire. « -Commencez par me donner votre nom…
Dresseur de chevaux’ continuai-je à mi-voix. ‘Et je vous donnerai le mien. » Bien sûr, mes bras battaient toujours le néant, comme-ci un adversaire s’y trouvait en face. Et alors que je parlai, mon buste exécutait quelques esquives, poussai par mes jambes. D’une manière générale, j’étais resté au même endroit : Concentration et Rigolade. Deux choses que je ne liai pas pour la première fois. J’en avais l’habitude, malgré tout et si j’avais été avec mes amis du village des Tortues, j’aurai été bien incapable de me retenir. Mes « conneries' auraient été aussitôt surenchéries. Remarque, peut-être serait-ce le cas mais, à connaitre un peu mieux les autres ‘humains’ par l’intermédiaire de Konoha ; J’en doutais fortement. D’autant plus d’une rencontre aussi hasardeuse que dantesque. Tardive qui plus est, les esprits sont moins ouverts en fin de journée, c’est malheureusement bien connu.

©Encodage et écriture by Araki (Nezu, Silver, Kyojin). Source du code, remerciement à Trafalgar Law.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Avec Saya]   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Avec Saya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Saigen :: A s c e n s i o n :: 余所 Yoso :: Ame Gakure no Sato-