Partagez | 
 

 [FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shikigami狂気 Folie
avatar

Aburame Saya

Shikigami
狂気 Folie

Messages : 13
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Grade: Elite
Expérience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: [FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)   Ven 23 Mar - 0:17


    La guerre ne forgeait pas les héros, elle ne faisait naître que des criminels reconnus dont les actes étaient honorés par leur peuple, elle n'offrait au monde que des sacrifiés qui verraient leur sang couler dans les veines de la terre. Qu'est-ce qu'un héros? Pourquoi se battre? Pourquoi accepter toute cette violence...au nom de l'honneur? De la paix? Et quelle paix? Pouvait-elle seulement exister? Déjà à cette époque Saya se posait beaucoup de questions, peut-être même qu'elle se les était toujours posées. La mort de sa sœur avait fait d'elle une autre personne, bien qu'il était difficile de le percevoir pour ceux qui ne la connaissaient pas. Qui pourrait se douter de ce qui pouvait se passer dans cette si étrange petite tête... Personne. Comme personne ne se douterait de ce que serait son avenir, ce qu'elle allait engendrer ou de ce qui se passerait à cet instant même. Mais au final tout se rejoignait : la guerre. Qu'importe le nombre, elle était toujours responsable de tant de maux, de douleur. Elle brisait les humains qui l'avaient engendré et eux la glorifiaient en allant se battre.

    A cette époque, Saya avait été envoyé en mission de reconnaissance avec un petit groupe de shinobis, ils n'étaient encore que des enfants. C'était du haut de sa dix-neuvième année qu'elle les conduisait au travers des forêt de Taki Gakure, une mission tout ce qui avait de plus banal en apparence. Pourtant, la cinquième guerre battait toujours son plein mais qu'importait, on envoyait quand même les pupilles de la nation au front, de la chair à canon qui avait besoin de voir le mal de leurs yeux, qui avait besoin de connaître la souffrance et la peur pour devenir à la fin des soldats accomplis, les mains tâchées par le sang de leur adversaire. Ce n'était pourtant pas le rôle de Saya, d'être ici, à la tête de ce gens. D'ailleurs, certaines d'entre eux n'étaient même pas de son village mais l'Alliance offrait l'opportunité de se mêler à des individus de clan au grand nom. Cela ne changeait rien sur le principe. La jeune et énigmatique Aburame n'était ni une enseignante, ni une éclaireuse. C'était une médecin, juste un médecin. Mais voilà... on manquait d'hommes, de femmes... On recrutait là où on pouvait. Un shinobi se devait d'être polyvalent de toutes manières. Il ne faisait que ce que l'on attendait d'eux. Saya s'y était toujours appliquée en silence.

    Parcourant les lieux, le regard porté aux alentours, à l'écoute de ses insectes qui grouillaient un peu partout, la jeune femme ne put pourtant pas éviter l'inévitable : une embuscade. Il ne s'agissait pas là d'un petit groupe attaquant un autre, mais bel et bien des ninjas particulièrement entrainés qui s'en prirent à leurs ennemis aux visages d'enfants. La guerre ne faisait pas de différence. Le soldat ne voyait que les armes, le symbole sur le bandeau. Le reste n'avait pas d'importance. Le soldat ne voyait pas la famille, le fils, la fille, le père, la mère... car le soldat n'appartenait qu'à sa nation. Ce fut dans dans ces conditions que Saya dut mener une bataille qu'elle savait perdu d'avance, pas pour elle, mais pour ceux qui la suivaient. Ils furent vaillants, brillants, ils deviendraient des héros. N'était-ce pas après tout la promesse que l'on leur faisait avant qu'ils ne partent sur le champ de bataille? Voilà la seule promesse que tenait la guerre. Toutefois, au sein de toute cette débâcle, il y avait une lueur qui brillait, une enfant de Kiri. Ce fut la seule âme que la jeune Aburame put sauver et entrainer à l'abri.

    Laissant alors ses insectes perdre les pauvres fous qui s'en prirent à elle et la jeune fille qui se trouvait avec elle, le duo réussit toutefois à se cacher dans une niche souterraine que le hasard plaça sur le chemin... où était-ce les mots des papillons qui les conduisirent ici? Qu'importait la vérité, l'orage devait passer avant de reprendre la route et expliquer à sa patrie les activités belliqueuses qui se produisaient ici. Il fallait rester dans l'ombre, loin des regards, loin de tout.

    Ce ne fut qu'à cet instant de répit que Saya Aburame daigna véritablement prêter attention à ce qui l'accompagnait. Grande, élancée, notre kunoichi de Konoha ne payait guère de mine dans sa tenue : lunette noire épaisse, un long manteau qui ne laissait dépasser que ses fines chevilles, une capuche qui dissimulait le moindre de ses cheveux, un visage qui paraissait incapable de sourire et même si cela avait été le cas, un grand col le dissimulait. L'unique chose dont on pouvait être sure était la forme de son petit nez pâle qui dépassait, et le son de sa voix pourtant grave faisait aussi comprendre qu'il s'agissait d'une femme. Son regard semblait tourner vers la chuunin à ses côtés, mais c'était difficile à distinguer.

    " Es-tu blessée? "

    La question classique du médecin qui sommeillait en elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
兜割 忍刀七Kabutowari no Shinobigatana
avatar

Hane Kagura

兜割 忍刀七
Kabutowari no Shinobigatana

Messages : 16
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
Grade: Jounin
Expérience:
40/80  (40/80)

MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)   Ven 23 Mar - 2:35
Coures petite fille. Coures...Plus vite. Plus loin. La Réalité te rattrape. Échappes-toi !

Dans cette course effrénée pour la survie, le temps s'était dissipé dans une brume obscure et poisseuse qui lui alourdissait l'esprit. Incapable de penser, elle se précipitait à exécuter les ordres de la forme fantomatique qui la guidait dans les dédales du chaos. Sans réfléchir, elle courrait avec une hâte primitive, le monde s'effaçant sous ses pas souples. Toute en légèreté et en souplesse, elle suivait avec aisance la cadence, l'air lui-même semblant la soulever de terre pour qu'elle s'envole. Pour se sauver. Pour s'échapper...plus rien ne comptait mise à part le décor qui défilait sous son chemin. La notion de distance elle-même était veine ! Elle devait courir...encore et toujours, sans jamais s'arrêter. Sans jamais penser.

Et alors que le paysage défilait, son souffle s'accélérait. Kagura perdait peu à peu ses forces qui s'envolaient dans une fine volute de buée plus régulière dans le froid qui siégeait à cette nuit de sang, alors que son corps meurtri lui rappelait sans cesse la situation passée.

Non ! N'y pense pas ! Oublie...rien ne compte plus. Courre ! Courre ! N'arrête pas !

La fatigue n'est qu'un point d'ancrage pour lui rappeler qu'elle n'est toujours pas en sécurité. La douleur est une alliée, fidèle et toujours au rendez-vous, elle soutient Kagura pour la presser de continuer. Rappel de sa vitalité, le mal causé par les courbatures et les élancements issus d'un effort physique trop intense sont un réconfort. Elle est encore vivante...du moins elle. Et elle doit se battre pour préserver cette chance. S'accrochant à cette seule pensée, Kagura y puisait la force dont elle avait besoin pour continuer de supporter cette condition et suivre celle qui de totale inconnue, était devenue sa plus chère alliée.

Le regard ambré de l'apprentie épéiste, se posa sur cette étrange forme emmitouflée dans un imperméable incongru. Son seul repère...sa seule chance. Et alors que les indices de la présence des ennemis s'estompent, son esprit commence à saisir la portée des évènements. Les souvenirs lui reviennent alors que la sensation de sécurité s'installe. Le sang. Les cris. Les pleurs...et la dernière image s'impose à elle avec fracas. Les corps désarticulés de ses alliés au milieu de ceux de ses ennemis...et elle qui s'enfuit des terreurs de la guerre. Non...non...non ! Elle ne devait pas y penser...elle devait focuser ses esprits sur cette femme. Ce n'était pas le moment de flancher. Une seule erreur de sa part et sa présence coûterait la vie de la représentante du clan Aburame. Attentive au moindre fait et geste de la Leader du groupe, c'est dans une synchronisation parfaite qu'elle suivit cette dernière dans la niche souterraine qui s'ouvrait à elles dans un accueil salutaire. La jeune fille s'y engouffra avec avidité pour reposer son corps désormais lourd et assouplir la respiration sifflante qui dénonçait sa fatigue flagrante. En sécurité enfin...et alors qu'elle pouvait enfin souffler un instant, elle reporta son regard sur sa coéquipière.

Réconfortante, la voix suave de la Jonin l’emmitouflait d'une chaleur séculaire. Son regard fixé sur l'Aburame, enfin l'adrénaline retombait et son esprit s'égarait, tournoyant à grande vitesse, incapable d'enregistrer la tournure des derniers évènements. Incapable de saisir les paroles prononcées, elle restait immobile et silencieuse, essayant de récupérer ses esprits...et peu à peu les images lui revinrent.

La putréfaction emplissant ses narines. Le chaos investissaient chaque parcelle de son corps. Le sang d'alliés salissait à jamais son corps et son âme. Corps brisés. Odeur de mort. Saveur de déchéance...

"Euhhrrr..."

Dans un soubresaut, les réflexes physiologiques de la jeune épéiste reprirent le dessus. Incapable de se contrôler c'est dans un concert de bruits écoeurants qu'elle vomit ses entrailles sur l'imperméable emblématique du Clan Aburame. Le corps de Kagura affaiblit par l'effort, elle se laissa tomber vers l'avant, ses petites mains s'agrippant fermement à l'imperméable alors que son corps se révoltait contre ce qu'elle lui avait fait supporter. Et alors que les larmes venaient, la frêle jeune fille ne lâchait pas prise, retenant la Kunoichi à ses côtés pour l'accompagner dans cette épreuve abjecte.

"Désolé...je ne voulais pas. Je suis...profondément désolée. Je vais me reprendre. Un instant. Ne vous inquiétez pas pour moi, je suis aussi une Eisei-Nin...ou du moins une apprentie."

Les larmes trahissant de s'échapper, Kagura tentait malgré tout de se reprendre en main. Ses petites mains relâchant avec douceur l'imperméable, c'est dans un mouvement infime qu'elle s'écarta en se confondant en de nombreuses excuses.



Dernière édition par Hane Kagura le Mer 25 Avr - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami狂気 Folie
avatar

Aburame Saya

Shikigami
狂気 Folie

Messages : 13
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Grade: Elite
Expérience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)   Dim 25 Mar - 2:56
    L'horreur. Vouloir devenir shinobi impliquait que l'on y serait confronté forcément, qu'il fallait forger son âme pour y faire face. Est-ce que cela pouvait être défini comme du courage ou de la bravoure? Saya ne saurait le dire. Toutefois, en une façon, elle détestait cette condition, d'être un ninja, car elle volait l’innocence des pauvres fous rêveurs qui s'embrigadaient dans ces rangs là en quête d'aventures, de prouesses et de gloire. Il n'y avait aucune gloire à ôter la vie, il n'y avait aucune gloire à apprendre à tuer. Se protéger? C'était facile, c'était se voiler la face. Mais aujourd'hui, l'unique chose que constatait l'Aburame était que l'on venait de voler l'innocence de la gamine de Kiri qui l'accompagnait car les images qu'elle avait vu seraient encrées à jamais dans sa mémoire... Puis avec le temps, elle oublierait celles qui viendront inéluctablement. Pourquoi? Parce qu'elle s'habituerait à l'horreur, peut-être même au point à en devenir insensible. Du haut de ses dix-neuf ans, Saya se demandait si elle n'était pas arrivée à ce stade culminant.

    Alors qu'elle quémandait si tout allait bien pour la jeune recrue, sa réponse fut un rejet violent du contenu stomacal de l'adolescente sur son manteau de kunoichi. Parfait. Génial. Même si sur son visage on ne pouvait lire aucune expression, à l'intérieur de son subconscient elle se pensait ironiquement en vaine, sans véritablement se soucier de la santé de la gamine. Mais elle entendit ses larmes, sa peine, peut-être qu'en ce moment même elle combattait dans sa tête les visions horribles qu'elle avait pu percevoir quelques minutes plus tôt, et tout cela, elle devait le cumuler avec la tension environnante et le stress d'un combat qui fut un échec. Toutefois, Saya était présentement bien dégoûter pour son manteau. C'était curieusement la chose qui la préoccupait le plus.

    Mais alors qu'elle portait son regard sur la fine silhouette qui s'accrochait à elle, pendant un instant, elle crut voir sa sœur. Non pas dans le physique, mais dans l'attitude. Yonah avait l'habitude de pleurer sur elle de cette façon, en refusant de la lasser partir, toujours inquiète... mais elle finissait toujours par lui sourire aux travers de ses larmes. C'était curieux qu'elle pensa à cela en cet instant, et avec cette personne là. La mémoire jouait toujours des tours étranges et énigmatiques.

    Laissant alors cette dernière se détacher de sa personne naturellement sans avoir à la repousser, elle lui permit néanmoins d'offrir ses excuses. Cela lui prouva aussi qu'elle n'avait effectivement rien... Ce n'était que de la peur et du dégoût, de l'anxiété. Au moins, elle était capable d'exprimer les choses clairement.

    " Je survivrais. Prend ton temps. Nous allons devoir rester ici un petit moment. J'ai envoyé des insectes prévenir des personnes de mon clan pour les informer de notre situation. "

    Ce fut à ce moment là que la jeune femme retira son manteau. Il était plutôt rare de voir un Aburame clairement, sans artifices... bien que Saya ne retira pas ses lunettes. D'un geste, elle apparut alors de tout son être et il aurait été difficile de croire que derrière cette longue veste informe se cachait pareille silhouette. C'était une femme et on ne pouvait absolument pas en douter, c'était peut-être presque indécent de savoir qu'elle ne portait au final que bien peu de chose dessous... mais un manteau, ça tenait chaud, non?

    " Assied-toi et reprend des forces.. mais reste sur tes gardes. Ils pourraient revenir. "

    c'était les seuls conseils que Saya était disposée à donner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
兜割 忍刀七Kabutowari no Shinobigatana
avatar

Hane Kagura

兜割 忍刀七
Kabutowari no Shinobigatana

Messages : 16
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
Grade: Jounin
Expérience:
40/80  (40/80)

MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)   Lun 26 Mar - 4:29
    Gênée, Kagura s’était retirée avec quelques plates excuses, esquissant un sourire humilié quant à la situation qu’elle avait tachée de dégoût. La Kunoichi préférant réduire l’intimité qu’elle venait de créer avec tant de maladresse, elle s’écarta d’avantage pour enfin de détourner et ainsi laisser la Aburame se remettre du préjudice qu’elle avait perpétré. Laissant claquer ses sandales sur le sol de pierre, elle s’éloigna de quelques pas pour s’accroupir en tailleur dans un recoin, afin que les ombres avalent sa présence toute entière.

    « Oui…je comprends. Quelques instants suffiront. Quelques instants et j’aurai retrouver mes forces. Je vous le promets !»

    Douce et légère voix d’enfant, elle s’était élevé avec la grâce d’une plume poussée par les vents…trahissant pourtant une assurance et une force propre aux impétueux vents méridionaux. Douce. Fraîche…elle n’en demeurait pas moins ferme et sans appel. Simple constatation, sans aucun compromis à faire, Kagura s’était prononcé dans une teinte de promesse, sa tête hochant son consentement.Les réflexes de la bienséance s’imposant avec candeur, c’est d’un mouvement gracile et délicat qu’elle se saisit de l’ample manche de son Kimono pour s’essuyer la commissure des lèvres. Honte à elle ! Une Kunoichi du Clan Hane ! Elle le sentait. Dépassant la distance qui les séparait, le regard inquisiteur de sa mère la châtiait de son incompétence. Acides, les paroles qui n’avaient plus besoin d’être à nouveau proférées la fouettaient de son indignation. Et comme toujours…Kagura se noyaient dans cet océan d’ingratitude. Avec soif d’amour, elle se laissait sombrer dans la terrible complaisance que sa mère lui imposer. Même absente, l’ombre de cette femme ternissait son existence…et pourtant pour elle, l’ombre était la plus proche notion de lumière. Éduquée dans les ombres, elle ne pouvait au contraire qu’y voir la promesse de la fin et le commencement d’une nouvelle ère…et pourtant une curieuse question l’animait depuis la première fois qu’elle avait posé les yeux sur la femme qui désormais partageait sa déchéance. Ce manteau. Ces lunettes…ce comportement fruit de générations de tradition. Les symboles d’une appartenance à un but plus grand que la simple considération individuelle.

    « Si mes quelques notions d’histoire ne me trompent pas, vous faites parti du Clan des Aburame, non ? Un clan…pendant longtemps ce simple mot a été proscrit à Kiri, même si désormais ils sont de nouveaux reconnus. Pourtant, encore aujourd’hui la philosophie du Corps des Épéistes nous insiste à reléguer au passé cette notion. Mais quelle est donc la véritable sensation de faire partie d’une telle instance ? »

    Intriguée, la jeune Kunoichi qu’elle était n’avait pas su taire ses questionnements. Fille de poigne et à la détermination sans borne, c’est sans la moindre pensée pour toutes considérations politiques qu’elle s’était prononcée sur la question. Candide et tenace…rien ne pouvait restreindre la liberté spirituelle de l’enfant et c’est avec assurance qu’elle retourna son regard sur la femme du Clan Aburame, un sourire aux lèvres, prête à s’instruire sur les coutumes de ce monde, sans aucune pensée pour ce qui aurait pu passer pour une question inconvenante…et c’est alors que s’offrit à la vue d’une jeune adolescente prépubaire le corps voluptueux de Saya. Dans un mouvement brusque et involontaire, elle resserra vivement son kimono sur sa poitrine à peine naissance…choquée de se voir ainsi confronter à la féminité dans toute sa splendeur, amoindrie par la perfection d’une silhouette jusqu’alors enfouie sous un manteau peu saillant. Jamais encore Kagura ne s’était sentie plus enfant qu’en cet instant…

    « Tout le monde est comme ça à Konoha ??? »

    Question idiote…peut-être même trop idiote, et prononcée avec une intonation de surprise certainement encore plus délurée. Et pourtant, elle demeurait essentielle pour la jeune fille qui, dans la fleur de l’âge, ne pouvait taire les questions existentielles qui lui traversaient l’esprit. Peut-être qu’à l’aide de quelques gymnastiques psychologiques il serait plus facile qu’il aurait dû de détourner Kagura des visions terrifiantes aperçues plus tôt…après tout Kagura n’avait jamais été reconnue pour sa subtilité psychologique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami狂気 Folie
avatar

Aburame Saya

Shikigami
狂気 Folie

Messages : 13
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Grade: Elite
Expérience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)   Mer 11 Avr - 21:33
    Qu'est-ce qu'un clan? Un groupuscule d'individus soudés? Une famille? Des personnes ayant un point commun particulier? Un peu tout cela à la fois. C'était bel et bien la première fois que l'on venait à lui poser une question de ce genre, et c'était peut-être même la première fois qu'elle semblait visiblement se poser elle-même la question. C'était peut-être là l'erreur des habitudes, l'erreur d'une éducation basée sur des faits posés sur lesquels on ne s'interrogeait pas, des faits que l'on apprenait tel quel. C'était le même genre de question que pourquoi on marchait et on n'apprenait pas à ramper, pourquoi parlait-on naturellement cette langue et pas une autre. Qu'est-ce qu'un clan... un mot, un principe, un concept?

    Cette interrogation lui avait été alors jetée ainsi de but en blanc alors qu'elle se défaisait à peine de son manteau qu'elle jeta alors négligemment par terre, tout près de là. Que pourrait-elle faire d'un tissu sale et dégoulinant de bile maintenant? Mais peut-être y avait-il aussi là tout un symbole... cette veste, ces lunettes... le propre des Aburame, de simples accessoires qui les rendaient pourtant si visibles aux yeux de tous. Ne pourrait-on pas voir dans son geste un rejet significatif pour y avoir si peu d’attachement à cet objet? Était-ce peut-être le signe d'un destin annoncé ou simplement la désinvolture de la jeunesse? Autant de possibilité qui ne trouvait de réponse. Toutefois, cela ne paraissait guère être ce qui attisait la curiosité de la jeune fille qui était à ses côtés.

    Saya se tenait alors là, plus femme que jamais, devant une enfant qui paraissait s'étonner des choses de la nature. Son effeuillage semblait surprendre alors la jeune demoiselle de Kiri à tel point qu'elle laissa échapper des mots de surprises... Pourtant, à ses yeux, il n'y a rien qui pouvait faire naître une telle attention. En effet, la kunoichi portait ce qui s'apparaîtrait à être une robe près du corps au niveau de son buste, avec, il fallait le reconnaître, un décolleté plongeant. Elle portait ses cheveux de manière simple avec quelques mèches tressées, le reste lui tombant sur les épaules fines et blanches. Cependant, ces lunettes noires lui conféraient un air condescendant et austère, portées sur un visage qui ne souriait pas. La jeune femme aux papillons ne comprenait pas réellement ce qui pouvait choquer. Il fallait dire que peu de personnes savaient à quoi ressemblait vraiment un Aburame, et le temps faisait que l'on cessait de se poser la question, après tout, ils étaient tous des marginaux. Alors, on ne manifestait que peu de remarques sur son physique.

    Immobile et droite, son attitude et ses manières ne permettaient pas de savoir de quelle façon elle prenait la question. Toutefois, elle répondit de manière plutôt directe et rigide.

    " Non. "

    Puis à ce moment là, Saya préféra s'asseoir tranquillement, bien qu'elle se rendit compte qu'elle n'avait pas pris la peine de répondre à la première question de la jeune ninja. En réalité, elle se questionnait encore sur la manière de répondre et puis son regard se perdit en direction de la lumière, vers l'entrée de leur repère d'infortune. La jeune femme pensait à sa sœur... Un clan, qu'est-ce que c'était? Est-ce qu'il y avait véritablement une différence avec une personne qui n'avait pas de don héréditaire? Une personne libre? Mais lorsque l'on habitait un village, ne faisait-on pas partie d'un tout également?

    " Je ne pourrais pas te dire si il y a une différence quand on appartient à un clan ou non. J'ai toujours appartenu aux miens. Je n'ai pas de point de comparaison. Mais quelle importance si tout le monde se bat sous le même drapeau? Nous nous battons pour des idéaux communs. Les limites d'un clan n'ont pas d'intérêt. Nous sommes un tout. Toi. Moi. Ceux de l'alliance. Nous sommes les mêmes. "

    Oui, ils étaient les mêmes, ils étaient des ninjas.... ils étaient ce qu'elle finirait par combattre pour purger le monde de ce fléau malsain qui n'apportait alors que guerre et sang... Les shinobis faisaient tous partie d'un même et unique clan, un clan voué à disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
兜割 忍刀七Kabutowari no Shinobigatana
avatar

Hane Kagura

兜割 忍刀七
Kabutowari no Shinobigatana

Messages : 16
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
Grade: Jounin
Expérience:
40/80  (40/80)

MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)   Mer 25 Avr - 22:47
    Les yeux ronds, la Kunoichi arborait toujours l’expression comique qu’avait provoquée la vue du corps de son aînée. Les yeux ronds, elle restait figée…peinant à avaler sa salive. Par pure réflexe, elle maintenait fermé le collet de son kimono, les ongles perçant sa paume alors que le peu de force qu’il lui restait s’était déversée dans ce geste pudique. Son regard déviant tour à tour du corps svelte et mis en valeur par la robe-bustier au manteau informe auquel elle avait été habitué pendant toute leur collaboration.

    Et comme si de rien n’était…Saya demeurait fière et droite, véritable déesse dans cette putride caverne et balaya la question du revers de la main, comme si elle n’avait pas eu lieu d’être…à quoi Kagura répondit par des yeux encore plus élargis et une attitude encore plus ahurie. Comment pouvait-elle réagir ainsi ? N’avait-elle pas conscience de la bombe nucléaire qu’elle avait larguée en se dévoilant ? Comment pouvait-on côtoyer quelqu’un pendant des jours…pour arriver à une telle révélation ! Elle aurait pu prévenir au moins…non ?

    « Heureusement…sinon je ne serais jamais sorti de Kiri ! Et tout est vrai là-dedans ? »

    Kagura avait certainement la capacité de dédramatiser n’importe quelle situation, son esprit volage l’amenant dans les recoins inexplorés de sa condition, sautant au moment venu. Mécanisme de défense, automatiquement, elle oubliait la douleur, faisait taire ses peurs et éteignait ses pleurs. Réflexe naturel qu’elle avait développé, l’innocence agissait comme une barrière invisible à la dure réalité. Candeur et spontanéité lui évitant de trop penser, de trop se blesser…et de continuer à foncer, tête baissée. Toujours ! Sans regrets…sans attendre que la douleur la rattrape, qu’elle la saisisse et qu’elle l’étouffe…

    Son regard toujours fixé sur la Jonin, elle arriva à se détacher de la voluptée de son corps alors qu’elle prenait une attitude plus réfléchie, répondant à ses propres questions. L’esprit volatile de Kagura déconnecta rapidement de sa stupéfaction pour se reporter sur l’importance de la question posée. Un Clan…la source de son désespoir ; l’orgueil de sa mère.

    Sans broncher, elle s’abreuva des paroles de l’Aburame. Se pouvait-il que même à Konoha, lieu où jamais les Clans n’avaient été persécutés, certains transcendaient leur petite importance pour un bien commun ? Que quelques uns pouvaient oublier l’importance du sang ? Que quelques individus pouvaient ignorer leurs gênes…au profit d’un idéal ? Non…sûrement pas. Les Clans étaient pour la plus part des entités corrompues par le désir. Sinon comment expliquer les marques sur son dos ? Et ces blessures, toujours à vif, qu’elle ignorait mais qui ternissaient son âme…

    « ...mais le sang ? N’est-il pas plus important que tout pour vous ? Vos gênes. Votre gloire. Votre orgueil…n’est-ce pas ce qui prime ? »

    Joues l’innocente Kagura…refuses de le voir. Refuses de le découvrir. Continues à t’abreuver d’illusions. Souries…continues, toujours. Comme si le sujet n’était qu’une interrogation vague, sans réelle profondeur. Ce sourire, n’est qu’une défense face à la consternation qui se profile. Il est affiché pour qu’on ne voit pas la douleur. Ce sourire demeure présent, en tout temps, pour qu’on ne s’apitoie sur ton sort, pour que toi-même tu oublies, mais la vérité demeure. Elle a suivi l’enseignement des Épéistes, mais son enfance a été marquée par le fer de la corruption clanique. Trop infime pour être un véritable Clan, elle avait pourtant souffert de l’orgueil de la famille Hane. Arme de sa famille. Outil de sa propre mère…elle l’avait toujours su ! Elle avait cependant toujours cru que la faute ne revenait pas entièrement à une seule femme, mais bien à l’institution clanique.

    Elle ne t’a jamais aimée. Et elle seule en est la raison…Ce sentiment d’infériorité devant le corps d’une autre femme. Il te vient d’elle ! Cette peur de ne jamais à être à la hauteur. Il ne s’agit que de sa seule et unique éducation ! Ce que tu es…tout est d’elle, et d’elle seule.

    « Gômen Saya-same...je ne veux pas paraître impertinente. Vous m'avez déjà expliqué votre point de vue. »

    Elle sourie. Elle s'excuse. Elle prend sur elle...mais elle a besoin, plus que jamais, de savoir, de comprendre. Sa voix demeure douce, mais une note plaintive plane, suppliant une réponse...même si elle tente de cacher sa détermination à obtenir des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)   
Revenir en haut Aller en bas
 

[FlashBack] Rencontre inattendue (PV Hane Kagura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Un faux pas, et voilà ! [PV Kagura] Hentaï
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Saigen :: A s c e n s i o n :: 余所 Yoso :: Taki Gakure no Sato-