Partagez | 
 

 Rage et Ténèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
風二番KazeNiban
avatar

Makkura Nikkou

風二番
KazeNiban


Messages : 380
Date d'inscription : 29/07/2011

Feuille de personnage
Grade: Niban
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Rage et Ténèbres   Lun 27 Fév - 0:32


    « La douleur est inéluctable,
    une réalité de la condition humaine sur laquelle se base tout concept d'existence.
    Dans un cri sourd porteur de l'obscénité et de la torpeur relative à cette sensation,
    il s'agit en réalité du seul rappel à l'existence dans ce bas monde.»

      « AHHHHHHHHH !!! »


    Strident et poignant, ce cri se répercuta dans la vallée avec une propagande à l'accent de violence. Déchirant brutalement la trame de quiétude et de silence qui accompagnait habituellement les esprits sains et vigoureux, cette poignante alarme apportait avec elle un vent de folie destructrice issu d'un esprit tordu. Couteau émoussé s'enfonçant sauvagement dans les chairs de la nuit, y mordant avec soif de malheur pour la déchiqueté de la corruption qui la seyait, réduisant en lambeaux les vestiges des quelques pans oniriques qui voguaient au gré du sommeil des habitants de Suna Gakure. Agression sonore, il s'agissait en réalité d'une horripilante onde de rage qui n'avait que pour seul cible, le monde lui-même. Dirigé non pas contre un objet, mais contre l'immuable Destin de ce monde, cette rage résonnait encore dans le coeur des hommes de par sa profondeur, mais plus particulièrement pour les ténèbres qu'elle recelaient. Enfouies depuis trop longtemps, tapies dans le coeur d'un homme des plus banal, elles se propageaient en l'attente de ce jour où elles pourraient refaire surface. Croissant, s'agglomérant, s'entrecroisant...les ténèbres avaient depuis longtemps fait leur nid dans le coeur de cet homme, tapis à l'attente de ce moment où subjugué par le pessimiste réaliste de cette vie, il se laisserait aller à la folle destruction qui menaçait l'équilibre de son esprit.

    Il n'avait suffit que d'elle. Une seule et unique mort...et la descente aux enfers d'un grand homme. Au travers de ces péripéties sans fin qu'il avait sans vergogne traversé, terrassant ses démons intérieurs par la seule force de sa droiture, il s'était effondré sous la nouvelle. Cette perte, il ne pouvait la supporter. Meurtre de l'innocence. Ablation de l'espoir. Extinction de la paix...son départ avait été le point de non-retour. Non, c'était faux. Ce point avait été atteint depuis maintenant longtemps. Dans un climat de chaos et de guerre, se réjouissait les monstres qui avaient conquis cette nouvelle ère de paix pour en faire cet âge de destruction. Guerre. Corruption. Meurtre. Fourberie...le futur qui se dressait sous les yeux du Shinobi ne présageait rien de bon. Incapable d'y faire face, depuis maintenant des heures, il restait prostré dans cette honteuse position. Recroquevillé contre lui-même. Au sol, implorant le monde de revenir en arrière. Ses mains appuyés contre le sol, l'empêchant de se dérober sous ses pieds alors qu'il croyait voir la réalité se disloquer sous l'effet d'un chaos immensément trop puissant. Ses muscles crispés sous l'effort. Son visage congestionné sous l'émotion. Son coeur serré de voir ainsi son Monde s'écrouler...Nikkou Makkura n'était plus que l'ombre de celui qu'il était.


      « Pourquoi elle ? »


    Hanté par des questions sans réponse. Martyrisé par les possibilités qui auraient pu s'offrir à l'enfant et à ce monde, il ne cessait de se ressasser les derniers événements...et toutes ces pensées l'amenaient vers un seul et même acteur. Convergeant avec une rapide et inévitable efficacité, ses pensées le ramenaient envers et contre tout dans le domaine onirique, ou plutôt cauchemardesque, Yume. Ses yeux s'embrumant de larme sous l'effet de la rage contenue qu'il éprouvait à l'encontre de ces meurtriers, son corps en entier se crispait alors que son être tout entier se rebellait contre la simple existence de cette nouvelle organisation au sein du Monde Shinobi. Et alors que les carnages perpétrés refaisaient surface...la colère de Nikkou éclata.

      « ENFANTS DE PUTE !!! »


    Plus rauque, plus hargneux. Ce nouveau cri se répercuta une fois de plus dans les alentours de Suna, mais délaissant la note de folie et de désespoir qui avait été perçu dans le cri d'angoisse qui avait ouvert le concert de rage qui se jouait désormais sur le toit de la Tour de la Kazekage. Et alors que Nikkou exprimait cette hargne sans vergogne contre ses ennemis, un éclair d'un noir d'ébène traversa l'espace. Dans une explosion de puissance brute, balayant tout sur son passage, une onde de ténèbres se déversa du corps pétrifié du jeune combattant. Ténèbres sinueuses qui rampaient à même le sol dans une propulsion énergétique, virevoltant au gré de sa toute puissance et emplissant l'air de son caractère malsain. Maëlstrom de puissance qui tournoyait autour de Nikkou, ce dernier regardait pétrifié son propre corps où les flots de noirceur si communes léchaient sa chair comme à l'accoutumée...mais sans la moindre raison. Depuis quand le Makkura Chakra se déployait-il ainsi sans son consentement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
風二番KazeNiban
avatar

Makkura Nikkou

風二番
KazeNiban


Messages : 380
Date d'inscription : 29/07/2011

Feuille de personnage
Grade: Niban
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Lun 27 Fév - 0:34
    « La descente aux Enfers d’un homme n’a d’égal
    que la pureté qui le seyait avant que son monde ne s’effondre. »

    Sauvage et extatique, la puissance se déversait dans ce plan d’existence avec une arrogance empreinte de la violence primaire. Volutes de ténèbres renfermant sa prise sur le cœur de l’homme, elles déversaient sa toute puissance sur les derniers vestiges de ce monde. Déchirant la réalité par sa simple présence, elles n’étaient que corruption et ablation. Serpentins perfides semant la destruction sur son passage, le Makkura Chakra voguait au gré de sa synergie. Ballet abstrait aux augures de perversion, Nikkou continuait à fixer ce flot de pouvoir qui se déversait de son être, échappant à tout contrôle. Rompant les limites du maître et du dominé, le Makkura Chakra profitait de la faiblesse de son réceptacle pour se déployer au grand jour. Vague de ténèbres entourant le corps du KazeNiban, le noyant sous son incroyable pression spirituelle. Se débattant à grand coup dans cette mer de ténèbres qui s’épaississait à chaque effluve de pouvoir qui quittait son corps.

      « Bordel qu’est-ce que…AHHHHHHHH !!! »


    Dans une violente convulsion, la douleur noua l’estomac du KazeNiban, pliant sa volonté sous la souffrance. Le pouvoir se déversant toujours de son être, c’est dans une poigne de fer que le Makkura Chakra s’extrayait de son détenteur. Arraché à même son être, le Makkura Chakra broyait la pauvre résistance du corps humain au profit de sa seule volonté. Brisant les digues du Contrôle, il défiait la puissance du Sceau l'emprisonnant. Prison déclinante, le Junkoku Chakra Fuuin s’affaiblit de par l'état émotionnel de son porteur. Alors que de nombreuse faiblesse s'étaient formé au sein de la configuration énergétique du Sceau, le Makkura Chakra s’écoulait avec fureur par ces quelques digues qui lui permettait d’échapper au terrible despotisme de son unique Maître. Craquant sous la pression du pouvoir. Rongé par la détresse et la hargne de son créateur. S'effilochant sous les havres de ces temps de chaos...le sceau déclinait. Et c'est dans un spasme de douleur que s'effondra au sol Nikkou, perdant son appui au sol, réalisant enfin ce que ce déversement de pouvoir signifiait : le règne du Makkura Chakra. Depuis quelques temps déjà il l’avait présenti. Cette rage. Cette perte de toute inibition. Cette pression continuelle qui l’obligeait à se repaître de l’utilisation de son pouvoir. Ce n’est que maintenant, allongé au sol alors qu’il était trop tard, que Nikkou réalisait ce qu’il lui prenait.

      « Non…c’est…impossible… »


    Et pourtant si…le Makkura Chakra se rebellait. Pourquoi ? Il n’existait aucune raison, du moins connue pour l’instant. Tout ce que savait Nikkou, c’était que son pouvoir tentait de franchir la barrière du Makkura Gyokushu et de s’affranchir du joug de son Clan. De quelle façon ? Une autre variable inconnue. Comment y résister ? Encore une fois, Nikkou ne possédait aucune réponse. Pour l’instant, tout ce qu’il pouvait faire était encaisser. Continuer de vivre, affrontant de par sa seule volonté son propre pouvoir. Après tout, n’avait-il pas toujours assujetti son pouvoir à sa simple demande ? Qu’y avait-il différent désormais ? AH !!! Impossible d’y penser. Non, il devait mobiliser sa volonté et sa concentration dans les dernières barrières mentales qu’il lui restait. Il ne pouvait laisser tomber. Il ne pouvait abandonner. Pas maintenant. Pas après tant d’années de lutte de souffrance…non, il ne disparaîtrait pas avant que la paix règne sur le Monde Ninja. Que le monde se le tient pour dit, Nikkou Makkura serait présent jusqu’au dernier moment. Des larmes de rage et douleur sillonnant sur son visage, alors que son cœur s’éclipsait sous la force de cette résignation violente. Colère et rancœur s’animait alors qu’il se ressassait ce credo selon lequel il ne pouvait laisser le monde aux mains de ces tyrans de l’Akatsuki. Les ténèbres couvrant son âme, encouragées par la rancœur du Shinobi, la douleur s’intensifiait alors que le Makkura Chakra s’échappait dans une violence sanglante.

      « Je n’abandonnerai…AAAAAAHHHHHH !!!


    Trop forte, la douleur le terrassait. Enseveli sous les ténèbres, les quelques pieds où Nikkou s’étaient recroquevillés au sol n’étaient plus qu’une masse informe de ténèbres qui continuait à s’épaissir. Flottant dans la nuit de Suna, le Makkura Chakra reprenait son droit sur la vie, la contestant et l’annihilant. Depuis sa conception, le paradoxe d’un être de chair et de sang contrôlant l’aspect de la mort elle-même était une injure fait au Makkura Chakra…mais bientôt, cet affront ne serait plus que passé et le Makkura Chakra s’étendrait dans le monde sous la forme du néant et de la destruction, éradiquant la réalité elle-même grâce à sa seule nature. Et alors que Nikkou Makkura, pendant tant d’années, avait usé du Makkura Chakra pour faire le bien, les ténèbres avaient raison de lui. Makkura Chakra et ténèbres s’alliaient dans cette danse terrible pour venir à bout de la maigre lueur que représentait désormais la vie du KazeNiban. Bientôt, cette lutte serait passé…et Nikkou disparaîtrait sous le flot continue des ténèbres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
風二番KazeNiban
avatar

Makkura Nikkou

風二番
KazeNiban


Messages : 380
Date d'inscription : 29/07/2011

Feuille de personnage
Grade: Niban
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Lun 27 Fév - 0:36
    « L'inexistence est la seule solution aux maux de la vie. »

    Et puis, le noir. Malsain et corrompu, Nikkou en était submergé. Dernier vestige de son être, ce noir avait tout simplement prit place au sein du jeune KazeNiban pour en faire son seul environnement. Son esprit y étant éveillé, seul son corps découpait avec cette noirceur qui l’entourait. Emplissant sa psyché jusqu’au plus profond de son être, ce noir était tout ce qui restait à l’esprit de Nikkou. Son corps présent en tant que seule projection spirituelle, son esprit renvoyait l’image de son interprétation de la réalité actuelle. Dans les airs, au sein d’un univers complètement noir, Nikkou siégeait seul. Dans son éternelle tenue noir, droit et figé, il était impassible. Son visage coupé à la serpe toujours aussi strict, aucune émotion n’y transparaissait. Impassible, il scrutait cet environnement. Cette étrange énergie noire qui constituait son unique et seul entourage, tant physique que psychique. Loin de la rassurante impressionnant de vide qui suivait la perte de conscience, doux moment où l’être lui-même s’arrachait à la réalité pour se soustraire aux souffrances et se réconforter, cette noirceur était au contraire du vide, une infâme pourriture à la face du monde. Cancer dangereux et protubérant qui s’étendait pour la première fois à la face du monde, il trouait la réalité de sa présence antagoniste. Forme chaotique et monstrueuse au sommet de la plus haute éminence architecturale des lieux, seule la nuit et sa couverte protectrice préservait la pudeur des innocents de cette vue cauchemardesque.

    Nikkou, y était cependant plongé. Origine de ce mal et porte entre les deux dimensions, il était à l’origine même de cet incroyable énergie qui désormais avait réussi à déverser son dévolu sur le monde. À l’affût de la moindre occasion pour exprimer sa hargne contre la vie, le Makkura Chakra avait attendu des années pour enfin pouvoir s’infiltrer en ce monde…jusqu’à ce Nikkou tombe enfin. Dans un désespoir sans fin, Nikkou s’était tout simplement effondrer. Luttant pendant plus d’un an, sa rage avait fini par ouvrir les portes de ce monde au Makkura Chakra et enfin celui-ci pouvait se repêtre de ce monde qui lui avait été pendant si longtemps fermé. Et désormais, Nikkou n’était plus qu’un spectateur. Les rôles inversés, alors que le Makkura Chakra se déployait dans la nuit et se réjouissait de sa nouvelle vie, l’âme du KazeNiban était prisonnière. Enfermée par la détresse et la malheur, il était toujours présent et non aveugle, regardant au travers d’une fenêtre ce qui arrivait à son monde d’origine.

    Immobile, impassible, il était dans ce lieu étranger du monde réel et où seule sa propre conscience avait le moindre pouvoir. Lieu abstrait et reclus de sa personne, le monde psychique de Nikkou ne résumait pourtant plus qu’à un océan de ténèbres…à l’image de sa vie et de son pouvoir. Oui, le Makkura Chakra avait réussi à s’implanter à même le subconscient de Nikkou et à en prendre le dessus. Faisant disparaître l’autorité de l’âme au profit de la sienne, il avait réduit ce monde intérieur, siège de l’harmonie et de l’équilibre psychique, en un vide absolu où ne régnait que le Makkura Chakra. Et Nikkou, engorgé par cette énergie était tout simple immergée. Scrutant cette fenêtre donnant sur le monde, il observait le Makkura Chakra se déployer sans rien y faire. Revoyant sans cesse ce moment où il criait et injuriait son pouvoir pour en reprendre le contrôle, déversant sa rage à face du monde, sans cesse le Makkura Chakra l’enveloppait et le gobait sans autre forme de procès, et la voix du Shinobi mourrait dans le flot de ténèbres. La scène rejouant encore et encore, Nikkou y restait pourtant stoïque. Les voix et les émotions lui parvenaient, mais assourdies. Simple échos lointains, les ténèbres l’entourant agissait comme des flots assourdissants. Bien que debout devant la fenêtre de la réalité, Nikkou était immergé, submergé. La réalité était lointaine, comme si elle ne concernait plus le Shinobi, simple murmure dans une tranquillité qui enfin le libérait de son éternel malaise.

    Après des luttes sans fin contre ses propres émotions, pour enfin se concrétiser contre une défaite cuisante face à son pouvoir, Nikkou s’était libéré des combats…en perdant. Fin drastique, le Shinobi en appréciait pourtant la portée alors que pour la première fois il pouvait se laisser aller à un repos mérité, même s’il n’était qu’un écho à la mort et à l’inexistence. Désormais, Nikkou n’en avait tout simplement plus conscience. Reposé, il n’avait cure de son état. Plus proche de l’extinction que jamais, même la mort ne semblait plus avoir d’importance. Tout ce qui comptait pour Nikkou, était ce repos soudain qui enfin le libérait du poids de toute une vie…

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
西看守Nishi no Kanshu
avatar

Takahashi Miyamura

西看守
Nishi no Kanshu

Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Grade: Elite
Expérience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Ven 2 Mar - 15:19
    « Byakko no Surikizu »

    Passant violemment au travers de l'amas de chakra noir entourant le second du village, une dizaine de traînées de lumière blanche se ruèrent sur celui-ci, l'assaillant de toute part et le saisissant avant de former à même son corps des rayures de lumières semblable à celle d'un tigre, déversant une puissance étrangère dans son corps, l'immobilisant et cherchant par la même occasion à le ramener à la réalité.


    Patrouillant dans le village en longeant ses enceintes de l'intérieur, Miyamura faisait ce qui était passé d'une mission occasionnelle, les équipes se relayant et peu de gens y étant spécifiquement affecté, à ce qui depuis un an représentait la majeur partie de ses affectations. Seule, elle était devenue l'une des 4 ninja du village considérés comme une équipe à eux seuls : car ils ne l'étaient jamais, ne pouvaient plus vraiment l'être, seuls. Comme s'ils avaient sentis la période de trouble venir, les gardiens les avaient choisit et s'étaient révélés aux yeux des élus peu avant le début des conflits. Selon le tigre lui-même, ils ne pouvaient dire de quoi il s'agissait, mais leurs longévités millénaire leurs avaient permis de voir plus de guerre et de trouble qu'un humain ne pourrait l'imaginer, qu'ils pouvaient grâce à cela sentir une période de chaos avant n'importe quel autre être. Leur absence durant la première grande guerre demeurait troublante, mais ils l'expliquaient par ce qu'il leurs semblait simple : elle n'avait jamais menacé l'équilibre du monde en lui-même. Cependant il était difficile pour un humain, même élu, de comprendre la manière dont ils percevaient le monde, dont ils le sentaient : ils pouvaient affirmer certaine chose qu'eux seuls pouvaient ressentir, tout en ignorant toutes les réponses aux questions qu'un homme pourrait se poser : ou, qui, quand, pourquoi, comment... Alors ils se contentaient de dire, la plupart du temps, qu'ils sont l'équilibre et qu'ils sentent la menace.

    Durant cette année, ils s'étaient rapproché du monde humain, par l'intermédiaire de leurs élus. Le tigre pouvait maintenant mieux sentir le monde, au travers de la jeune femme, l'entrevoir d'une manière qui lui est propre, tout en étant maintenant en mesure de communiquer librement avec, ayant renforcer et affiner le sceau qu'il décrivait comme une fenêtre, voire une porte. Ce fut le tigre qui remarqua ce qu'il se passait, sa vision propre du monde différait quelques peu de celle de Miyamura.

    Il dit tout d'abord ressentir une perturbation, une intrusion violente dans cette dimension, comme si un autre monde tentait de s'introduire, de fusionner, ou du moins de créer de force un passage, de manière violente. Bien que superficiellement, il expliqua rapidement à la jeune femme qu'il créait lui-même une connexion entre sa dimension et celle-ci pour communiquer, sentir, et qu'il pouvait le sentir grâce à ça, mais sur un ton grave, rajoutant que d'ordinaire il ne l'aurait pas sentit à moins d'en avoir conscience, qu'il y avait quelque chose de profondément mauvais et violent pour que cela puisse l'atteindre.

    Après lui en avoir demandé la provenance, et même en étant perturbé par sa réponse, Miyamura s'y rendit immédiatement : elle ne discutait jamais une décision du gardien, tout comme lui ne discutait jamais les siennes, d'une manière étrange, mais selon le tigre nécessaire, ils semblaient toujours regarder dans la même direction, c'était semble-t-il la raison même du pacte.

    Arrivant au pieds de la tour du Kazekage, face aux deux gardes, Miya interrogea intérieurement le tigre, ne sachant rien de la nature de ce qu'il y avait au sommet. Sa réponse fut direct et sans équivoque, comme à son habitude.


    « Ils doivent rester là, et personne ne doit monter. »

    La jeune femme transmit le message, avant de sauter sur l'encadrement d'une fenêtre, puis sur une au dessus, jusqu'au toit. Arrivé, le spectacle était des plus étonnant et inquiétant : une masse chaotique de chakra noir semblait à la fois s'extraire et entourer le second, à peine perceptible au milieu. Dégainant d'instinct son sabre, Miya fixa les émanation informe mais presque palpable qui étaient demeuré caché jusqu'à maintenant grâce à la nuit. Son visage restait néanmoins calme et froid, imperturbable, concentré, tout comme sa voix lorsqu'elle questionna à voix haute le gardien.

    « Comment je peux extraire Nikkou de ça ? »

    La voix rauque et résonante du tigre répondit, froidement et calmement, tout aussi neutre que son hôte semblait l'être.

    « Tu ne peux pas, ça vient de lui. N'utilise pas ton chakra, utilise le miens pour l'immobiliser, cette chose ne reflète que la corruption. »

    Il l'avait sentit depuis le début, cette corruption, mais n'en avait prit vraiment conscience qu'une fois au pieds de la tour, elle était la raison pour laquelle il voulait que personne n'intervienne, que son élue n'utilise pas son propre chakra, du moins tant qu'il n'en savait pas plus. Comme toujours sa démarche était à la fois prudente, radicale, et d'une confiance palpable en ses propres capacités et en celles de son élue, ou plutôt en une connaissance parfaite de celles-ci. Dans le cas présent sa confiance ne s'appuyait que sur une chose : même très puissant, ce chakra noir ne pourrait corrompre facilement un chakra de plusieurs milliers d'années incarnant la pureté, et même s'il essayait ou réussissait, il ne ferait qu'informer le tigre sur sa nature.

    Suivant ces instructions, la juunin fit rapidement un signe de sa mains gauche avant d'apposer ses doigts sur la lame de son sabre, tout prêt de la garde. Transférant une partie du sceau sur celui-ci, il se mit à briller avant que la lumière ne se sépare en une dizaine de rayon autour de Miya. Celle-ci mit tout de suite un coup de sabre en direction du second, quasiment à l'autre bout du toit, elle n'avait absolument aucune chance de l'atteindre avec, cependant les rayons se précipitèrent sur ce dernier pour l'entourer, le paralysant et l'allongeant malgré lui, ou cette chose, au sol.

    Toujours à quelques mètre de lui, relié par les rayures formé sur le corps du second, la jeune femme compris les intentions de Byakko et tenta de l'appeler, d'une voix toujours aussi neutre, mais plus audible, se contentant de dire son nom à plusieurs reprises.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
風二番KazeNiban
avatar

Makkura Nikkou

風二番
KazeNiban


Messages : 380
Date d'inscription : 29/07/2011

Feuille de personnage
Grade: Niban
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Dim 4 Mar - 8:38
    Incontrôlable, le Makkura Chakra se déchaîna une fois de plus. Empreint à une sauvagerie nouvelle, il se déversait du corps de l’inconscient avec une brutalité nouvelle. Affolée, l’énergie ténébreuse se déployait dans toute sa fureur, dépassant la complaisance malsaine et excitante qui l’avait jusqu’alors amené à découvrir le monde avec une douceur vicieuse, contemplant ce dernier dans la seule optique de le faire disparaître. Pourtant désormais, le pouvais de Nikkou se déversait avec bien plus de ferveur…en réponse à l’énergie qu’elle avait senti approchée. Un pouvoir étranger à ce monde et dont l’origine mystique le mettait sur un pied d’égalité avec le Makkura Chakra. Puissant et étranger, ce Chakra approchait dangereusement de l’emplacement du KazeNiban, affolant le Makkura Chakra de sa présence…contraire à la sienne. Le fondement même de cette énergie semblait être un ennemi du principe du Chakra Mort, un antagoniste qui mieux que quiconque comprendrait sa nature…et ses faiblesses. Relié de la même façon à ce monde, au travers d’une porte dimensionnelle accrochée à un habitant de ce monde, cette entité semblait cependant être en symbiose complète avec son réceptacle. Étrangère à la conception du Makkura Chakra où deux forces contraires s’alliaient, cette complémentarité effrayaient d’autant plus ce dernier par la complexité de l’être qui s’approchait. Loin des forces primaires que représentaient le pouvoir Nikkou, l’énergie approchant était plus complexe, pourvue d’une conscience millénaire et pouvait se prévaloir du titre d’entité même. Enrichi par la conscience qu’avait entraîné la mort du Clan Makkura dans le Makkura Gokusha, l’énergie diabolique pressentait la dangerosité de cette entité et se préparait à la combattre dans un fracas de force spirituelle.

    Et pourtant, malgré la violence avec le Makkura Chakra se déversait, Nikkou ne ressentait plus rien. En retrait du véritable monde et de sa propre douleur, seule l’indifférence emplissait désormais son être, l’empêchant de saisir la complexité de la situation…et de saisir sa chance de s’en sortir. Non, bien au contraire, Nikkou se prélassait dans cette absence complète de conscience, profitant d’un repos auquel il n’avait jamais eu droit. Un moment où sa volonté pouvait enfin lâcher la bride et se laisser aller à la détente, ne jouant plus avec des forces hors de sa propre compréhension. Libéré. Voilà comment Nikkou se sentait. Sans même le moindre sentiment ou le moindre souci du devoir, Nikkou s’abandonnait à cette absence de tout sentiment, l’Accueillant à bras ouvert alors que son esprit s’oblitérait dans les méandres de la noirceur créé par le Makkura Chakra. Pas même conscient du bouleversement qu’il se jouait à l’extérieur, malgré la fureur du pouvoir qui l’avait désormais fait sien, il ne remarqua même pas l’arrivée soudaine de cette force gigantesque…ni celle d’une véritable alliée. Couché à même le toit, le KazeNiban ne bougeait plus, complètement immobile alors que son visage était tourné en direction de l’Élue de Byakko…son regard complètement vide, plongé dans un monde intérieur où la présence de Miyamura était complètement indifférente au jeune KazeNiban.

    À la différence de son calice humain, le Makkura Chakra perçut avec une acuité soudaine l’arrivée de la jeune Kunoichi…ou plutôt de l’arrivée du Tigre Blanc de l’Ouest. Immédiatement, les volutes de Chakra tourbillonnantes se firent plus présentes, se déversant à grand flot de Nikkou pour ensevelir le toit tout entier. S’orientant en direction de l’Élue un instant, il resta fixe…jusqu’au moment où l’énergie de Byakko se manifesta au travers de la technique de son Élue. Dans une myriade de bande lumineuse la technique se déploya en direction de Nikkou et le captura dans une étreinte énergétique foudroyante.


      « AAAAAHHHHHHHH !!! »


    Déchirant l’inconscience, la force appliquée par Byakko sur le jeune Kazeniban eut tôt raison de lui. La puissance du Gardien Sacré explosant dans le monde spirituel où Nikkou était enfermé, se manifestant sous la forme d’une explosion de lumière qui réveilla Nikkou de sa torpeur. Faible lueur dans un océan de ténèbres, elle suffit à Nikkou. Une lueur d’espoir, un rayon de lumière dans le noir absolu…sa propre signature. Lui, Nikkou Makkura, rayon de soleil dans un océan de ténèbres. En écho, son nom se faisait entendre d’une voix douce et calme, elle le ramenait à lui, l’obligeant à se remémorer sa nature même…Nageant en direction de cette étrange impression, il s'accrocha à cette douleur qui en plus d'un réveil à la réalité, représentait sa propre conception de sa vie. La souffrance en symbiose avec la vie elle-même, Nikkou s'y attachait avec toute sa volonté.

      « Aide moi…partout…Makkura Chakra…mon esprit…AAAHHHHHHH !!! »


    Quelques brides de phrase, prononcé d’un ton faible et rauque rappelant la voix d’un mourant qui se battait contre le mal qui le rongeait. Réveillé par l’énergie de Byakko, Nikkou restait tout de même enchaîné au Makkura Chakra, incapable de lui résister, malgré le retour de sa propre volonté. Prêt à lutter contre ce mal ancien, Nikkou n’y arriverait cependant certainement pas seul…au risque de voir son esprit oblitérer par la puissance du Makkura Chakra qui, plus violent encore, s'acharnait à déchirer les vestiges de la volonté de son détenteur. Prit entre deux feux, Nikkou luttait contre deux douleurs opposés, des forces bien plus grandes que son simple esprit, qui se disputait la suprématie sur ce dernier. Et pourtant, malgré ces deux sources de souffrance, Nikkou s'attachait aux langues de lumière qui physiquement et spirituellement tentait de l'arracher à la prison de ténèbres, pour le soumettre à son imposante présente...au dépend de sa propre santé.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
西看守Nishi no Kanshu
avatar

Takahashi Miyamura

西看守
Nishi no Kanshu

Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Grade: Elite
Expérience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Dim 4 Mar - 13:27
    Alors que le second tentait d'expliquer ce qu'il lui arrivait, avec une difficulté confirmant que ce chakra, corrupteur d'après le tigre, tentait plus ou moins consciemment de prendre le dessus sur lui ; le gardien de l'ouest, lui, resta silencieux, observant à sa manière la scène. Il dégageait une sorte de froideur plus ou moins hostile, gagnant le pas sur une empathie néanmoins présente, même si relégué au second plan. De par sa nature même Byakko n'était pas le plus altruiste ou empathique des gardiens, sans pour autant en être cruel ou insensible, mais dans une situation comme celle-ci, d'instinct le gardiens se préoccupait plus de neutralisé ou détruire ce qui posait problème, c'est à dire le Makkura chakra, que de soulager ou d'atténuer la douleur du second. Cela ne voulait absolument pas dire qu'il l'abandonnait, non, au contraire, cela voulait surtout dire qu'il tenterait de le libérer mais n'hésiterait pas une seconde à lui faire emprunter le chemin le plus douloureux, s'il est le plus efficace.

    Et c'est ce qu'il fit juste après que le second finit de parler, récupérant alors son chakra qui servait à faire la technique aussi vite qu'il était apparut, sans que Miyamura n'eut à faire quoique se soit. Sa démarche était aussi simple qu'efficace : en faisant ça son but n'était autre que de laisser une petite partie du chakra hostile atteindre son véritable corps, dans sa dimension. Récupérant son chakra alors que celui-ci était assaillit de toute part, il fit, même malgré la très faible quantité de chakra, une estimation relativement précise de la puissance et des effets entrainés par une telle masse. Cependant cette estimation se révélait plus importante qu'il ne l'aurait penser au premier abord, de plus, il percevait de plus en plus de bribes de conscience s'en dégageant, de part des réactions à l'environnement que du chakra seul, même puissant, ne pourrait avoir. Notamment l'hostilité à l'égard de son élue, mais aussi de la part du chakra qu'il avait en quelque sorte capturé et dont la combativité et l'intérêt d'immerger dans son monde semblaient avoir diminués, comme si celui-ci ne l'intéressait pas.

    Conscient que la jeune femme, même expérimenté au combat, ne pourrait que lutter contre le phénomène de manière indirect, même en s'appuyant sur lui, ainsi qu'encourager ou aider le Kazeniban, mais que ces deux choses ne seraient sans doute pas suffisante pour pouvoir le libérer au vue de la quantité et de la force, il prit l'initiative sur elle en choisissant, pour la première fois depuis le pacte, de diriger l'affrontement en lançant une succession d'instruction très concise, d'un mots parfois. Même si elle n'y était pas habitué et n'en avait pas l'expérience, Miyamura ne discutât pas et ne lui demanda rien à vrai dire, n'ayant pas vraiment le temps de le faire. Car à peine le gardien avait-il récupéré son énergie que le Makkura chakra eu un regain d'hostilité à son égard. Sautant en arrière pour esquiver et mettre un peu plus de distance, à peine avait-elle touché le sol que Byakko intervint en lui parlant. A partir de là, ses actions se déroulèrent très vite, aussi bien pour le second que pour la jeune femme, qui malgré ses actions rapides ne savaient pas à l'avance ce qu'elle devait faire.

    Comme la première fois elle fit à nouveau un signe de la mains gauche, transférant encore une fois le chakra du tigre dans son sabre. Cependant cette fois celui-ci se mit à briller de manière intense. Elle fonça ensuite brutalement au travers du chakra, se frayant un chemin en écartant le chakra noir du sabre, et ceci jusqu'au second. Elle planta rapidement son sabre juste à ses pieds, avant de l'attraper par le col pour mettre son visage juste en face du siens et lui parler d'un ton sec et froid, presque autoritaire.


    « Reste conscient et lutte. »

    Alors qu'elle prononçait ces mots la technique se relâchait autour d'eux, créant une onde de choc relativement impressionnante, bien que loin d'être à pleine puissance. Celle-ci n'avait effectivement pour but que de permettre au second d'avoir une trêve et d'avoir le plus conscience possible de ce que lui disait la jeune femme et de ce que Byakko voulait faire ensuite. Car il était loin d'avoir finit : alors qu'elle finissait de prononcer cette courte phrase et qu'une partie du chakra s'écartait via l'onde de choc, le visage du tigre en personne apparut juste derrière elle, sortant de toute la surface du toit et dépassant même sur le haut des façades. Alors qu'elle ne vacilla même pas du regard, continuant de fixer le second sans regarder l'apparition, malgré qu'elle était elle-aussi la première à la vivre, Nikkou lui pu voire très distinctement le faciès du gardiens dont émanait une combativité bestiale hors norme les engloutir comme s'ils n'étaient que de la nourriture qu'il n'avait même pas besoin de mâcher.

    Cette fois, durant un cour moment, ce fut sans doute pour la jeune femme que la douleur fut la plus intense, l'action du tigre n'ayant en fait pas d'impact direct sur le second et le chakra qui lui était encore lié, dispersé ou non, mais sur elle en revanche, si. Ils furent cependant tout deux comme victime d'une perte de conscience, sans en avoir été victime, ayant la sensation de se réveiller d'un coup dans un autre endroit, un endroit sombre et vide, parsemé de gros bloc blancs et de colonnes infinies à perte de vue, que se soit sur les côté, le haut, ou le bas.

    Malgré le fait qu'ils étaient très proche, et même se touchaient puisque Miyamura tenait le second, lorsqu'ils eurent le sentiment de reprendre conscience ils étaient debout, face à face, sur deux blocs d'instincts. Alors que le second semblait avoir amener avec lui tout le Makkura chakra qui l'entourait, la jeune femme, elle, semblait en avoir acquit une quantité colossal, débordant de son corps en formant une aura à la forme du gardien. Malgré une gravité plus forte, l'élue semblait se mouvoir encore plus rapidement : sans laisser la moindre chance d'interception elle se retrouvait déjà à quelques mètres du second, se contentant de retenir la première offensive hasardeuse du Makkura chakra avec le chakra l'entourant, sans faire le moindre geste. Elle frappa rapidement l'air de son sabre, projetant comme si de rien était une puissante lame de chakra d'une grande pureté à quelques centimètre du second, écartant le Makkura chakra sur son passage, cherchant seulement à pouvoir distinctement voir le second en face, pour le moment.

    Lorsqu'elle prit la parole il y eu un nouvel élément de ce qu'elle venait de faire qui fut indéniablement révélé : Ce n'était plus elle, et ce n'était pas non plus Byakko. Sa voix n'était autre que leurs deux voix, leurs deux manières de parler.


    « Combat ce chakra ici, et là je pourrais t'aider. Ne te préoccupe de rien, même si la corruption s'étendait ici elle serait prisonnière, contente-toi de lutter, si tu en as la volonté. »

    Alors qu'ils forçaient le second à se battre ou à abandonné, leurs consciences suivaient plusieurs principes et sentiments à la fois. Ayant d'une part conscience du potentiel qu'il avait, et de l'autre une grande confiance en ses principes. Observant et jaugeant les réactions, non seulement de Nikkou mais aussi du chakra, ils restèrent stoïque un moment, se contentant à nouveau de repousser les élans chaotiques et non organisés du Makkura chakra seulement grâce à l'aura, tant que c'était possible.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
風二番KazeNiban
avatar

Makkura Nikkou

風二番
KazeNiban


Messages : 380
Date d'inscription : 29/07/2011

Feuille de personnage
Grade: Niban
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Mer 7 Mar - 2:48
    Cassé. Brisé. Détruit…chaque infime seconde était insupportable. Alors que des forces hors de la portée humaine se confrontait au sein même de l’esprit de Nikkou, ce dernier menaçait de se rompre littéralement sous la pression. Couvrant l’anévrisme, le KazeNiban tentait pourtant de supporter la pression et de faire face à ce chaos de puissance. Simple réceptacle pour les deux camps, son esprit n’était plus qu’un champs de bataille où se livrait un combat sans merci depuis ce qu’il lui semblait des années, alors que l’intervention du Gardien ne datait que de quelques secondes. Et chacune de ces secondes, Nikkou s’était demandé pourquoi ? Pourquoi accepté cette souffrance alors qu’il en avait été libéré quelques minutes plutôt ? Pourquoi continuer à se battre alors que tout était déjà perdu ? Après tout, ne venait-il pas juste d’abandonner, laissant au Makkura Chakra la pleine possession de son être ? Pourquoi alors revenir et se relancer dans un combat qu’il avait déjà perdu plutôt ? Et à chaque fois que ces questions venaient semer le doute dans son esprit, la voix de Miyamura résonnait, apportant dans une cascade salvatrice quelques syllabes, qui pourtant suffisait à ragaillardir son Second. « Nikkou Makkura ». Antipodes et contraires, ces deux mots constituaien non seulement une promesse d’espoir et de salvation, doublé d’un sens du renouveau, mais bien plus pour le jeune KazeNiban. Porteuse d’une identité propre, de sa personne elle-même, elle lui redonnait foi en sa propre conscience. Il refusait que de n’être qu’un réceptacle. Jamais il n’accepterait le rôle de simple pion au prise avec des forces qui le dépassait. Non, jamais…trop longtemps le Makkura Chakra avit joué avec sa vie, avec son être, lui gâchant les simulacres d’existence dont il s’était contenté jusqu’à maintenant.

    S’accrochant avec hargne à la douleur causée par l’apparition de Byakko dans le monde matériel, Nikkou ancrait sa volonté à ce point de repaire, luttant contre les deux forces afin de s’affranchir de leur joug. Seule la volonté permettait aux fibres de son esprit de rester en cohésion, les liant à la manière d’un tissage fin et habile, pour empêcher la déchirure de son être. Son désir de vivre. Sa passion pour le monde. Sa seule et unique volonté de fer contre des puissances sauvages et bien au-delà de la simple compréhension humaine. Et pourtant, dans des cris rauques et des gémissements de douleur, Nikkou persistait. À genoux au sol, ses deux mains posés au sol alors que le pouvoir de Miyamura lui avait redonné les forces de se battre, la douleur écartant la léthargie dans laquelle il s’était emmuré, Nikkou affrontait le monde de son regard. Défiant le Makkura Chakra qui l’assaillait de continuer à affronter sa volonté, le repoussant d’assaut mental toujours plus fort, toujours plus présent. La mâchoire engourdit par la constante pression que Nikkou leur appliquait, le regard de ce dernier était toujours plus dur alors qu’il était submergé par cette douleur insensée, mais qui l’empêchait toujours de sombrer à jamais dans les ténèbres de son propre pouvoir.


      « Va-t-en…je ne crois…pas que tu…pourras…t’en…AAAAAAAHHHHHHH »


    Résolu à confronter son pouvoir seul, la fibre du héros se réveillant en son sein, Nikkou tentait de sommer Miyamura de le quitter…sachant pertinemment que s’il ne pouvait pas empêcher le Makkura Chakra, il devrait sacrifier sa personne pour l’empêcher de faire un pas de plus dans cette dimension. Mais au dernier moment, alors que les derniers mots allaient quitté ses lèvres, le Makkura Chakra sembla l’emporté. Dans un tourbillon de ténèbres, véritable déluge d’horreur, le Makkura Chakra reprit le contrôle de l’esprit de Nikkou repoussant l’énergie lumineuse qui se dissipa aussi subitement qu’elle était apparue. La Volonté de Nikkou, désormais seule résistance, pliait déjà devant la victoires des Ténèbres. Que s’était-il passé ? Nikkou ne savait le dire, mais déjà il ressentait les effets pervers du Makkura Chakra. Le séduisant de sa torpeur. L’enrôlant de ses caresses. Promesse de pouvoir et e repos éternel, la volonté du Kazeniban semblait s’effriter alors qu’il tentait, vainement pour l’instant, de retrouver des forces pour combattre ce mal. Coupé du monde extérieur, il ne remarquait même pas les prouesses de son allié qui se démenaient contre le Makkura Chakra, invoquant un Jutsu encore inconnu à Suna…mais qui passerait certainement dans les annales de l’histoire. Se sentant revenir au monde réel, trouvant son allié à quelques pouces de son corps, le tenant fermement par le collet, la vision de Nikkou s’embrouillait alors qu’il lisait sur les lèvres de l’Élue de Byakko les quelques mots d’espoir qu’elle lui prodigua. Et c’est entre la conscience et l’inconscience que Nikkou subit la technique du Gardien Sacré. Dans un tourbillon de ténèbres opaques qui repoussait les lumières, la gueule du Tigre Blanc de l’Ouest se déploya et engloutit dans un torrent de puissance le KzeNiban et son élue et puis…l’inconscience totale. Quelques secondes de pure libération, arrachant Nikkou une fois de plus aux ténèbres scrupuleuses de son pouvoir, mais également à la force de caractère qui le poussait à continuer quitte que coûte.

    Trop court, ce moment ne dura cependant qu’un instant, pour que Nikkou se réveille enfin dans un monde inconnu…un vide absolu où tronaît quelques morceaux d’édifice d’un blanc immaculé. Debout en face, Miyamura trônait dans une aura de puissance lumineuse, déesse dans son domaine de prédilection. Quant à lui, parjure à cet univers, Nikkou trônait également sur un bloc de pierre blanche…le Makkura Chakra tournoyant avec rage autour de lui, n’ayant jamais faiblit et ayant profité de l’état de son réceptacle pour pouvoir prendre plus d’expansion. À la manière d’un animal qui tâte le terrain, le Makkura Chakra s’aventurait dans cette nouvelle dimension étrangère à sa prison, mais également inconnu du monde dans lequel il se manifestait habituellement. Bien vite, le Makkura Chakra focalisa son attention sur Miyamura et la forme céleste qui l’entourait. Cet aura de Chakra qui impressionnait tant Nikkou de sa pureté, alors qu’elle répugnant le Pouvoir Maudit qui la caractérisait comme une véritable disgrâce à son existence. S’y attaquant par quelques tâtonnements, testant ce nouvel ennemi qui l’avait empêché de prendre possession de ce qui lui revenait depuis maintenant des générations entières.


      « Qu’est-ce que… »


    Observant ce monde avec un œil nouveau, Nikkou en comprit bien assez vite la portée. Expert dans le Fuiinjutsu et les différentes dimensions, sans compter sa formation mythique dans le Temple de la Grande Prêtresse du Oni no Kuni, la logique entourant cet endroit fit bien assez vite irruption dans son esprit. Domaine même des Gardiens Sacrés, il s’agissait certainement d’un sanctuaire où était ancré la puissance des Quatre Bêtes Sacrées, sous la responsabilité de Suna. Certainement l’un des premiers à pouvoir contemplé un tel phénomène, Nikkou en oublia un instant le Makkura Chakra pour sentir la sérénité des lieux. Force tranquille mais palpable, la volonté et la détermination de Byakko appuyait ses lieux et rendait sa paix tout simplement inébranlable…et c’est alors que Nikkou ouvrit les yeux, comprenant la portée de cet en droit. Portant une main à sa tête, il réalisa enfin la disparition de toute la douleur jusqu’alors ressentie. Aspirée par l’endroit, les terreurs et les souffrances imposées par la Makkura Chakra semblait avoir totalement disparut pour laisser place à la volonté de Nikkou, solide et inébranlable comme celle du Tigre de l’Ouest. Le Makkura Chakra toujours en constante expansion de son corps, Nikkou était pourtant protégé de son aspect létal, retrouvant sinon son contrôle, une protection contre son propre pouvoir. Mais comment ? Regardant Miyamura et le Gardien l’enveloppa, aussitôt la voix tonitruante de Byakko se matérialisa au travers de la bouche de Miyamura dans un grognement qui assourdissait la voix cristalline de la jeune fille, le Gardien intervenant de sa propre domaine pour éclaircir les questionnements de son invité.

      « Nikkou Makkura, ton cœur et ton esprit m’ont été dévoilés. La pureté et la noblesse de ton cœur n’ont d’égal que ta détermination et ton courage devant l’adversité, mes propres attributs. Si le Pouvoir Maudit qui t’habite m’empêche de te considérer comme un de mes Disciples, saches que tu es un digne représentant de l’Ouest, né pour le combat et l’adversité. En ce titre je t’offre asile en ce monde et t’offre la protection de la Volonté Suprême. Les pouvoirs de ce monde allié avec ta propre Volonté te préserves du pouvoir néfaste du Démon qui t’habite…mais il demeure toujours et tu te dois de le combattre ici et maintenant. Tu es à l’abris de la démence et de la douleur grâce à notre alliance, mais le Makkura Chakra doit toujours être vaincu pour que tu puisses subsister. Soyons tous frères et sœurs d’arme et d’âme pour ce combat… »

      « Miyamura. Byakko…croyez-moi, je ne manquerai pas cette chance. Aujourd’hui, je comprends l’ascendance sur mon pouvoir »


    Et sous cette provocation, le Makkura Chakra éclata dans un tourbillon démentiel de ténèbres. Véritable monstres de brume ténébreuse dans ce monde brume, il entourant Nikkou et tentait de s’en détâcher lA’ttaquant à même ce plan physique et envoyant des valses d’énergie ténébreuse en direction de la symbiose de Miyamura et Byakko. S’attaquant avec hargne aux combattants qui avaient décidés de le détruire à jamais, ou pire le renvoyer dans la prison qu’était sa dimension. Chaotique. Destructeur. La fureur du Makkura Chakra se déployait avec une force considérable, s’en prenant à ses ennemis avec une force et une démence encore jamais exploité dans le monde réel. Dirigeant ses foudres contre Nikkou lui-même, ce dernier dut bondir avec une incroyable vitesse, obtenue grâce aux fameux Kazeshini no Katas, vers un autre pillier, celui où il siégeait complètement détruit par son propre pouvoir. Peine perdue, le Chakra se déployant à même son corps, le Makkura Chakra dans une brume ténébreuse le suivait sans le moindre intervalle si ce n’est que le décalage des propres mouvements du Second de Suna. Sans perdre de temps, en pleine acrobatie aérienne, Nikkou prodigua les signes nécessaires au Jutsu qu’il s’apprêtait à effectuer, prêt à défendre corps et âme sa vie…mais également son autorité sur le Makkura Chakra. Devenu Kazeniban pour ses extraordinaires capacités au combat, c’était pour Miyamura certainement la première fois qu’elle contemplait son supérieur hiérarchique en action. Avec une vitesse et une agilité incroyable les doigts de ce dernier fusionnait pour donner naissance à des signes compelxes, mais si rapide qu’il était impossible des les contempler. Et alors qu’il atterrissait sur un pilier à la droite de Miyamura, son jutsu était prêt et sa voix rugit avec toute la rancœur contenue depuis le début de sa destruction face au Makkura Chakra :

      « Makkura Hatate »


    Aussitôt, une sphère de Makkura Chakra se condensa à même sa main droite, se constituant à même l’énergie ténébreuse qui tentait de mettre en œuvre l’éradication de son détenteur, Nikkou Makkura reprenant le contrôle de son propre pouvoir. La force des tentacules vaporeuses de ténèbres s’écrasa contre la sphère de Chakra qui engloutit entièrement l’énergie, forçant le Makkura Chakra toujours en liberté, à se retirer. Futé, Nikkou avait effectivement un plan en tête depuis seulement quelques secondes : reprendre le contrôle du Makkura Chakra en l’utilisant à son propre escient, le supplantant de sa propre suprématie. Ainsi, aspirant le Makkura Chakra libre par le biais de cette technique tout en l’invoquant pour sa propre utilisation pour ensuite le combattre, le combat serait triplement plus efficient. Se tournant aussitôt contre Miyamura alors que la sphère de Chakra se transformait en un disque tranchant vibrant sous sa seule concentration, un premier sourire de la soirée illumina son visage.

      « Je combattrai le feu par le feu…mais je n’y arriverai pas son aide Miyamura…et toi non plus Byakko. »


    Et sur ces mots, Nikkou trancha les ténèbres tenta de s’approcher de lui avec le disque de Makkura Chakra qui lévitait dans sa main, repoussant une fois de plus les ténèbres et les soumettant à sa future victoire. Un combat de légende se préparait…

    Spoiler:
     


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
西看守Nishi no Kanshu
avatar

Takahashi Miyamura

西看守
Nishi no Kanshu

Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Grade: Elite
Expérience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Mer 7 Mar - 18:04
    « Destruction » « Et purification »
    Tout en prononçant ces mots, la gardienne de l'ouest répondit physiquement à l'appel du second. Apparaissant en deux endroit à la fois l'espace d'une seconde, elle arriva quasiment instantanément à droite de Nikkou, le dos tourné vers lui, tandis que lui-même se tournait vers la gauche. En plein cœur de la masse de chakra chaotiques après l'assaut du supérieur de la jeune fille, ils se retrouvaient instinctivement dos à dos.

    « Ce sont nos seuls capacités, et tendit que nous en feront usages, assimile ce démon. »

    Tout en prononçant cette phrase, la jeune fille et le tigre levèrent le bras dans ce qui semblant être un coup de sabre ascendant négligé, bien que comme le moindre mouvement d'un épéiste, celui-ci était d'une précision et d'une préparation chirurgicale. Un bouclier de lumière se format devant elle dans la continuité de son arme, laissant s'accumuler la masse noir dessus. Impassible, la jeune fille se mit brutalement en mouvement, effectuait des mouvements d'une vitesse rare elle trancha le chakra de toute part en même temps qu'elle détruisit elle-même son bouclier par ces mêmes mouvements. Affaiblissant le Makkura chakra et l'empêchant de rester compact. Cependant à peine eu-t-elle finit son enchainement qu'elle apparut à sa propre droite, frappant de ses deux sabres, faisant apparaître le visage du tigre blanc, l'expression carnassière fonçât droit sur le chakra noir et en détruisît une bonne partie tout en dispersant le reste. Encore une fois aucun des gestes de la jeune fille ou du tigre n'était improvisé ou laissé au hasard, pas même que ses paroles. Ayant indicé en deux mots sont rôles au second, ils s'y tenaient. Lui permettant de ne se concentrer que sur une partie de leur ennemi durant un temps, après que le second l'ait séparé en deux masses, puis affaiblissant avant de détruire et rendre diffus ce qu'ils prenaient pour cible, rendant toute une partie du Makkura chakra assimilable, pendant que Nikkou s'occupait du reste.

    Byakko n'était plus dans une optique du test, considérant ceci comme un démon car il y sentait une volonté aussi diffuse que ce à quoi il avait réduit une partie du chakra, il combattait maintenant à pleine puissance et ne laissait rien au hasard. L'intégralité de son enchainement n'avait duré plus de 4 seconde, et dans un dernier mouvement, ils changèrent à nouveau de position pour se mettre face à la concentration la plus importante de Makkura chakra qu'il restait, formant à nouveau un bouclier servant à la fois à le séparer de ce que eux et le second avait affaiblit, mais aussi à protéger le second le temps qu'il se concentre sur le Makkura chakra affaiblit bloqué de son côté.
    Peut-être l'avait-il remarqué, mais sous cette forme Miyamura profitait largement de l'expérience de Byakko, elle qui d'habitude fonçait en première ligne ou s'arrangeait pour arriver dans le dos, elle manifestait en ce moment une expertise insoupçonné pour le combat en équipe, alignant le moindre de ses mouvements avec son supérieur et ses objectifs, anticipant ce qu'il allait faire et le suivant avec une vivacité faisant presque croire qu'elle savait avant lui ce qu'il allait faire.

    Dans cet esprit d'équipe elle restait toujours aussi impassible, face à son bouclier, ne tournant à aucun moment les yeux vers le second, le laissant faire son office avec confiance et se concentrant sur le fait de lui donner quelques précieuses secondes. Bien que dans un monde qui leur appartenant, la jeune fille et le tigre ne se faisait pas de fausses idées, ce combat appartenant au second et seul lui pouvait en trouver la conclusion, ils n'étaient qu'un support et ne demandaient pas plus, ils l'avaient invité dans ce but, combattait dans ce but, et leurs volontés entremêlés étaient satisfaites par le seul fait de l'aider à reformer un équilibre, même précaire, au seins de son esprit et de son être. Notion qui pour eux avaient une importance impossible à comprendre pour tout autre être, à la fois leur essence, leur but, leur nature, leur volonté et leur création.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
風二番KazeNiban
avatar

Makkura Nikkou

風二番
KazeNiban


Messages : 380
Date d'inscription : 29/07/2011

Feuille de personnage
Grade: Niban
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Ven 9 Mar - 7:49
    Un combat à l’éclat épique s’était engagé. Niban et Gardien Sacré côtes à côtes, leur niveau de maîtrise des Arts Shinobis transcendaient la danse macabre qu’ils traçaient en partenariat avec leur ennemi commun. Chaque mouvement précis et emprunt d’une vitesse d’exécution dénotant la pratique acharnée des arts de la guerre, leur tandem était le tableau sanglant de l’entraînement assidu auquel chacun s’était livré durant une vie entière. Premier contact combattif entre les deux Shinobis, leur expérience respective dans le domaine leur avait permis d’adapter leur cadence à celle de leur partenaire temporel avec une synchronisation stupéfiante. Ninjas confirmés, l’aide apportée n’avait aucune importance dans sa nature, leur expérience comblait largement leur manque de cohésion initiale, leur permettant de s’adapter à l’autre comme deux danseurs aguerris, chacun connaissant avec une précision minutieuse les pas et les enchaînements nécessaires à la production d’un spectacle éblouissant. Nikkou s’afférant à trancher et absorber son propre pouvoir grâce au disque d’un noir d’ébène alors que sa coéquipière tranchait et protégeait de ses sabres d’un blanc immaculé, imbibé de la force de Byakko, les tentacules d’un noir d’ébène qui s’approchait.

    Symbiose totale entre les deux êtres, un instant Nikkou s’était figé devant la pureté de cette union. Étrangère à son alliance ténébreuse avec le Chakra Maudit, cette assimilation était un choix des deux protagonistes, faisant front commun devant des causes justes aux yeux de chacun des parties. Loin de la perfide alliance qui avait été opposé à Nikkou, ce dernier ne pu retenir un élan de jalousie, alors que les paroles du Tigre Blanc de l’Ouest résonnaient dans son esprit. Aurait-il pu être choisi par cette entité mythique ? Se pourrait-il que s’il n’avait pas été maudit par ces engeances de la mort, puissance désirée par ses ancêtres sans jamais avoir été sa propre convoitise, qu’il aurait pu être l’allié de la bête mythique. Une voix inconnue lui soufflait que, dans un univers parallèle et différent, peut-être aurait-ce été sa destinée…mais malheureusement le monde était comme il le désirait, et non pas comment lui l’aurait désiré. Incapable de le changer, il devait souffrir ce fardeau, le porter seul et subsister malgré ce parasite rattaché de par la simple volonté de ses ancêtres à son propre sang….écartant ses pensées maladives, Nikkou manqua un instant, une infime seconde, sa perception incroyable du Chakra, s’abandonnant au vice que le Makkura Chakra impliquait. Toujours une partie de lui, le Makkura Chakra l’affectait encore psychiquement, bataille continuelle depuis l’éveil de ce pouvoir, Nikkou se ramena à la réalité. Non, il devait résister, le makkura Chakra dans son origine perfide tentait de l’éloigner de son but. Non, son pouvoir il le façonnerait à sa guise, il ne s’agissait que d’une arme, un atout…qu’il tournerait à son avantage et acceptairat comme une partie de lui.


      « Aidez moi simplement à le repousser…je me chargerais de le soumettre à ma Volonté »


    Laissant la riposte au duo Sacré, il laissa s’évaporer son jutsu pour se consacrer à sa nouvelle tâche : reprendre le contrôle du Makkura Chakra. Loin de vouloir le sceller en lui, l’emprisonnant par son Art des Sceaux, Nikkou désirait plus. Au diable le Makkura Chakra ! Il lui montrerait sa suprématie en déployant son contrôle sur l’Énergie même qui l’attaquait. Son arme. Sa personne. Son Héritage…il avait entraîné corps et esprit à la maîtrise de son pouvoir, sacrifiant corps et âme à cette maîtrise. Il avait gagné ce pouvoir à la sueur de son front, et il ne se laisserait pas dominer si aisément. Regardant du coin de l’œil Byakko et Miyamura se débattre contre le Makkura Chakra par des salves d’un Chakra d’un blanc immaculé…et Nikkou allait prodiguer conseil aux deux élus, mais visiblement leur symbiose était-elle que l’art du combat n’avait rien de secret pour ses alliés…mais ils ne connaissaient pas les secrets du Makkura Chakra. Nikkou lui-même ne saisissait pas complètement l’ampleur de ce pouvoir, alliage savant d’art mystique et d’art Shinobis, mais reposant sur le concept d’anti-thèse et de matière sombre, contraste évident avec la Vie et la Réalité elle-même…et même son détenteur ne pouvait expliquer la véritable portée de ce Chakra Maudit. Théologies incertaines, Nikkou, malgré ses études, n’avait pu découvrir la véritable explication derrière le pouvoir qu’il détenait. Cependant une chose était certaine, le Makkura Chakra dans une forme aussi pure rongeait jusqu’au Chakra du Gardien l’Ouest. Alors que les coups imposés par Miyamura-Byakko le tranchait et l’écartait, le bouclier qu’elle avait formé un instant avait effectivement bloqué le Makkura Chakra…mais bien vite ses parois avaient été grugées. Non pas à la manière d’un acide distillant la matière, mais à la rencontre prolongée du Makkura Chakra et du Chakra immaculé les deux disparaissait inévitablement. Dans de mini-exposition invisible, les particules de Chakra s’annulait en dégageant une somme plus grande d’énergie. Prêt à crier à ses alliés de changer de stratégie avant que le Makkura Chakra ne gonfle du Chakra Sacré absorbé, l’expertise de ses compagnons les sauva, se déplaçant à une vitesse folle pour frapper et trancheer le Makkura Chakra, au soulage de Nikkou.


      « Oui…continuez ainsi. Évitez les attaques prolongées. Rapides et précises…le Makkura Chakra est une énergie négative, contraire à toute forme de Chakra et s’en nourrit. Dans sa forme actuelle il peut encore être repoussé et déchirée…mais il faut éviter de lui donner plus de force »


    Criant par-dessus le tumulte du cliquetis des sacres qui s’entrechoquaient et de l’énergie qui explosait dans des gerbes de lumières et de ténèbres. Vite, Nikkou devait intervenir et mobiliser au plus vite sa force avant de sombrer, déjà l’expérience prolongée du Makkura Chakra lui avait coûté cher en résistance énergétique. Luttant depuis des heures contre cette énergie, le voyage dans cette dimension avait zappé un moment son énergie et il savait qu’il ne pourrait pas lutter éternellement. Il était temps d’agir. Exécutant quelques signes incantatoires, accroupit au sol un instant, il lança son Jutsu :

      « Makkura Kaimetsu »


    Invoquant le Makkura Chakra dans une toute nouvelle forme, Nikkou empêcha son lien avec le MAkkura Gogusha, la prison dans laquelle était enfermée le Chakra Maudit, pour puiser plus proche. Atténuant le lien le liant à une dimension conçue par ses ancêtres, il puisa dans une source plus proche : celle présente dans le plan de Byakko. Le Makkura Chakra exécutant les ordres de Nikkou, soumis à sa simple Volonté, il s’en approcha sans la moindre entrave pour prendre une toute nouvelle forme. Se condensant, une quantité impressionnante du Chakra Maudit se condensa en un seul point jusqu’à avoir une véritabl;e masse, projetant une infime onde de choc aux alentours. Lisse et parfaite, une sphère plus grande qu’un homme s’était matérialisé…une condensation étrange et écoeurante du Makkura Chakra, loin de la forme première l’énergie brumeuse et vagabonde dans les airs. Essoufflé, Nikkou regardait le Chakra dans sa nouvelle forme avec un sourire aux lèvres :

      « Désormais nous auront une défense digne de ce nom…parfaitement adéquate contre son jumeau en somme. Pendant que je maintiens le Makkura Chakra, il te faudra cependant continuer à l’écarter et le trancher, de sorte que je puisse l’asismiler. »


    Et sur ce, Miyamura pu voir la véritable capacité du makkura Chakra. L’énergie noire attaquant avec hargne la création de son détenteur, cette dernière ne bougeait pas, aspirant en son sein l’énbergie négative et grandissant….se déplaçant lentement pour s’interposer et assimiler les tentacules d’un noir d’ébènes. Malheureusement, la sphère de Chakra Négatif ne pouvait pas assimiler tout ce Chakra à la manière du Chakra Ordinaire…non, bien que version améliorée, le Jutsu était la construction de la Volonté du Makkura Chakra…mais qu’elle volonté le Makkura Chakra actuel démontrait-il ?

      « Je ne comprends pas…qu’arrive-t-il au Makkura Chakra. Byakko, ton énergie et ta dimension est plus proche de celle du Makkura Chakra que la nôtre…peux-tu donner une explication de ce que tu y ressens ?


    [hj : J’essaie de te donner un peu un rôle, j’espère que ça te convient. Pour information, tu peux dire et élaborer sur le fait que le Makkura Chakra est la construction de la mort et conserve une partie de la Volonté des Makkura morts au combat.]


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
西看守Nishi no Kanshu
avatar

Takahashi Miyamura

西看守
Nishi no Kanshu

Messages : 169
Date d'inscription : 12/08/2011

Feuille de personnage
Grade: Elite
Expérience:
0/90  (0/90)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Mar 27 Mar - 23:25
    Derrière son bouclier séparant la plus grande masse de Makura chakra du reste auparavant séparé en petite concentration chaotique, les gardiens écoutaient Nikkou et observaient du coin de l'œil sa technique. Ils avaient pu observé ce que le second leur expliquait : le chakra maudit tentait bel et bien d'aspirer l'énergie du tigre, bien que cet effet soit quasiment négligeable et qu'il s'agisse plus d'une destruction mutuel, comme s'ils étaient totalement opposé et incompatible. Cependant via son bouclier de chakra le protégeant, le gardien tenta une expérience : en en diminuant la condensation et la force le Makkura chakra parvenait bel et bien à l'assimilé.

    Ne laissant pas non plus l'intégralité de son bouclier se faire assimilé, la jeune fille et son hôte, car dans cet dimension il serait plus juste de dire que l'hôte est Byakko, dissipèrent le bouclier avant de libéré une quantité phénoménal de chakra autour d'eux, formant une aura dense et les recouvrant entièrement. L'expression affiché sur son visage et l'aura dégagé firent comme hésiter un moment la masse de chakra maudit qui ne les attaqua pas immédiatement, contrairement à d'autres masses plus faibles qui vinrent ce briser contre cette aura, cependant ils n'insistèrent pas plus et les gardiens se déplacèrent rapidement à côté de la masse sphérique de chakra créé par le second.

    Toujours entouré de cette aura dense les parcourant jusqu'à la pointe de leurs sabres, ils plantèrent l'un de ces derniers, le gauche, en plein centre de la sphère de chakra noir. Diminuant volontairement son intensité, ils laissèrent leur propre chakra se faire aspirer par la technique du second qui se mit à grossir à une vitesse folle, tendit qu'ils informaient son créateur de ce qu'ils faisant et lui expliquaient brièvement en quoi ce n'était pas un problème.


    « La principales volonté de ce chakra semble être l'assimilation et la destruction, plutôt qu'une défense je suggère de l'utiliser offensivement. Ne sous-estime pas le monde dans lequel nous nous situons, bien que je ne puisse y rester éternellement, ou justement car je ne le peux pas, dans cette dimension je possède plus de chakra que je ne pourrait jamais en utiliser, faire ceci n'est pas un problème. »

    Tendit que le sabre gauche planté dans la sphère de chakra restait immobile et continuait de la faire grossir, de leur sabre droit les gardiens frappèrent horizontalement devant eux, tranchant en plein centre la première masse de chakra hostile voulant les attaquer.

    « Ce chakra sent la mort, il semble munie d'une quantité innombrable de volonté de défunt, comme si chaque particule en disposait d'une partie... Plus la quantité est grande, plus les volonté se synchronisent et deviennent dangereuse, intelligentes. Il est trop difficile d'en déduire leur but, cependant cette volonté est sans conteste celle de guerriers sur leurs lits de mort : puissantes et sombres, emplit de regrets et d'une violence propres aux combats. Mais je pense que connaissant l'histoire de ton clan tu saisiras mieux la porté de cette analyse que nous, qui n'en connaissons que des bribes, et en déduira peut-être leur but qui ne devrait pas avoir changé, si ce n'est dans son caractère bien plus extrême propre à une mort violente sans avoir put l'atteindre. »


    La technique du second ayant quasiment doublé de taille, ils en retirèrent leur sabre qui dégageât une lumière insoutenable avant qu'ils ne se jettent droit sur la principale masse de Makkura chakra hostile qui passait à l'offensive, dégageant une aura de plus en plus nocive à la notion d'équilibre du tigre.

    « Saute »

    Dans un mouvement imperceptible ils semblèrent passé à travers, alors que plusieurs lames de chakra immaculé continuèrent devant eux, fait pendant leur déplacement elles leurs avaient permis de créé une brèche pour se retrouver en plein cœur du chakra maudit. A leurs arrivés au milieux de cette masse, ils firent à nouveau la même technique qu'avant d'arriver dans cette dimension : plantant leur sabre dans l'énorme bloc blanc sur lequel se situait le combat, ils provoquèrent une colossale explosion qui dispersa une grande partie de cette masse tout autour d'eux.

    Contrôlant ce monde ils avaient fait en sorte qu'une autre plateforme soit situé juste en dessous, pour que le second puisse y prendre appui, sachant pertinemment que leur attaque détruirait celle-ci. L'énorme technique du second se retrouva au final intact plusieurs mètres au dessus de la nouvelle ère de combat, entouré d'innombrable petite masse de chakra maudit tentant de se regrouper.

    Les gardiens quant à eux atterrirent derrière Nikkou, le laissant prendre le relai et l'informant de leur situation.


    « Bien que le chakra ne soit pas un problème, je ne pourrait plus utiliser cette technique au risque de briser ce corps... De plus ce monde devient instable et dure à maintenir... N'hésitent pas à utiliser toute ta force, j'en ferait de même tant que je pourrait maintenir un équilibre suffisant dans cette dimension. »

    Se redressant ils prirent un ton plus grave, leurs voix superposées semblaient presque déclarées ceci à contre-cœur, comme une fatalité, comme quelque chose face à lequel ils n'avaient pas le choix, mais empreint de leur volonté inébranlable, faisant clairement comprendre que leurs paroles n'étaient pas à prendre à la légères...

    « Il faut que tu sache que ma mature m'empêche de libérer ce chakra sur le monde... J'ai créé cette dimension et je peux la détruire, connaissant le fuuinjutsu et les dimension je pense que tu comprend ce que cela signifie... Tout ici disparaitra comme si cela n'avait jamais existé, en tant que gardien je survivrait peut-être chez mes confrère, même moi je ne peux en être sur, mais ce ne sera en revanche surement pas le cas de mon élu, de toi et du chakra... Et je pense que tu comprendra aussi quel choix s'offrira à moi lorsque ce monde atteindra ses limites et pourquoi il faut maitriser ce chakra maudit d'ici là... »

    Empoignant plus fermement leurs sabres ils se tinrent prêt à suivre les mouvement du second en tant que support, prêt à déchainer à nouveau toute leur force et libérant à nouveau leur aura de chakra qui avait aussi pour but de renforcer leur prochaine action. Un sourire de fauve affamé éclaircit cependant leur visage, tendit qu'ils se tenaient prêt.

    « Mais il n'y a aucune raison que cela arrive... Montrons à cet enfant maudit de la corruption ce que signifie vraiment la volonté et la force de l'accomplir... »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
風二番KazeNiban
avatar

Makkura Nikkou

風二番
KazeNiban


Messages : 380
Date d'inscription : 29/07/2011

Feuille de personnage
Grade: Niban
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   Mar 27 Mar - 23:27
    Un combat contre le temps lui-même s’engageait. Nikkou dévisageant un instant ses alliés, une détermination sévère s’afficha dans ses prunelles pour s’opposer aux contraintes imposées. Serrant les dents sous la nouvelle, le KazeNiban retourna son attention vers la sphère de Chakra Noir qu’il maintenait en suspension dans les airs. Bandant ses muscles sous l’effort, dans le chaos ambiant il ne restait plus que le pilier de sa volonté. Enhardissant sa motivation, Nikkou délaissa un instant la surveillance de ses alliés pour se concentrer sur ses propres actions. La nouvelle refocalisant ses pensées, le jeune Shinobi savait qu’il ne pouvait continuer à dépendre de ses compagnons. Source de cette corruption malsaine, l’aide apportée par Byakko et son Élu n’avait été qu’une seconde chance de faire face à son propre pouvoir, il ne pouvait en dépendre. Son pouvoir, ses responsabilités. Répugné par sa précédente prestation, sa propre faiblesse le dégoûtait. Comment avait-il pu se laissé ainsi dominer par son obscur pouvoir ? Comment avait-il pu abandonné ce combat qu’il menait depuis maintenant plus d’une décennie ? Honte. Disgrâce. Infamie ! Lui qui avait prêté serment de défendre les intérêts de Suna et ses habitants, il avait ainsi périclité contre ses propres démons. Le souvenir de cette descente aux enfers attisant la flamme de sa volonté, il continuait d’alimenter sa technique avec le Chakra Makkura. L’arrachant avec violence au Makkura Gokusha, Nikkou y puisait avec rage le pouvoir qui avait renversé le débit du pouvoir plus tôt. Ferme et autoritaire, il montrait dans le plan même du Makkura son ascendance sur l’outil que le pouvoir représentait. Reprenant les chaînes du pouvoir, il soumettait le Makkura Chakra à sa domination au travers de cette technique, l’affichant avec insolence à ce pouvoir qui s’était rebellé.

    Sphère de pouvoir ténébreux guidé par une lueur de droiture et de vertu, Nikkou la dressait avec fierté à l’obscurité grandissante. Narguant le pouvoir des chaînes dont il encombrait la source du pouvoir, un sourire narquois se dessina sur les lèvres du KazeNiban. Ce pouvoir était sien et il le montrerait à la face du monde. Fondement de son propre Nindo, Nikkou montrerait sa maîtrise de son pouvoir et supplanterait sa nature pour lui inculquer sa propre allégeance. Abdiquant la caractérisation du pouvoir, Nikkou démontrerait le pouvoir de la volonté humaine au travers de sa maîtrise. Orientant sa sphère de tout côté, le Makkura Chakra aspirait avec hargne l’énergie congénère qui se déplacait dans des tentacules vicieuses. En parallèle avec le bouclier de Chakra d’un blanc immaculé, la sphère se déplaçait pour absoudre cette abomination à la face du monde…jusqu’à l’explosion d’une aura de Chakra mystique. Détournant son regard un instant pour voir ce que l’élue préparait, il esquiva à peine un mouvement lorsque l’arme de lumière se plantait dans sa technique. Étouffant un cri alors que sa technique menaçait de rompre, Nikkou dévisagea un instant son interlocuteur, tout en maintenant main mise sur son pouvoir, l’alimentant de cette énergie bienfaitrice.


      « Byakko…ton énergie ? »


    Mais avant de continuer sur sa lancée, il fut interrompu par la voix millénaire. `Étrange contraste avec le corps frêle de la jeune fille, leur symbiose faisait office de loi dans cet univers. Dans un respect référentiel, Nikkou les écoutait prodiguer leur sagesse au cours de ce combat. Une stratégie orientée plutôt sur l’offensive ? Avec un sourire en coin décidé, il hocha la tête à l’élue des Gardiens Sacrés. Visiblement, ce combat n’avait que trop duré pour lui et pour ses alliés et il était temps d’y mettre fin de manière drastique et de démontrer sa suprématie sur son propre pouvoir.

      « Merci de votre confiance…ce combat ne saurait durer plus longtemps. Si tu peux me prêter cette puissance, cette engeance démoniaque n’a qu’à bien se tenir ! »


    En un bref instant, un éclair de doute désintégra la solide conviction du Niban. Qu’arriverait-il une fois le combat gagné ? Cette guerre contre ce Pouvoir Maudit n’était certes pas terminée, et il n’aurait pas toujours l’aide de ces précieux alliés. Pire encore, seul il avait faillit abandonner. Incapable de lutter plus longtemps, il avait sombré…et il se savait encore trop faible pour y faire face toute une vie durant. Non en réalité, il savait qu’il n’était pas trop faible…mais qu’au contraire la volonté du Makkura Chakra était trop grande. Une Volonté plus qu’utilitaire, plus qu’humaine. Imposante. Oppressante. À l’image d’une foule le confrontant dans une unité vindicative, la Volonté démoniaque fracassait les barrières de sa propre volonté. À répétition, dans un fracas insoutenable, sa psyché menaçait de céder à tout moment sous la pression. Se pouvait-il qu’il s’agissait des émotions les plus violentes de ses ancêtres. Une agglomération des pulsions mortelles qui avaient suivies leur anéantissement qui aurait transcendé le filtre du Sceau ? Dépassant la simple agglomération du Chakra, les personnalités même des défunts avaient-elles franchit la barrière de la Mort pour se bercer de l’illusion de leur pouvoir perdu ?

      « Impossible…j’ai longtemps étudié le Sceau qui permet de transmettre le Chakra des Morts dans le plan du Makkura Gokusha. Il est en tout point parfait ! Akuma Makkura était un géni dans l’Art du Fuuinjutsu, il rivaliserait avec les plus grands Maîtres de notre époque…y compris moi-même. Et pourtant…la volonté du Makkura Chakra est plus dense que jamais. Un véritable raz-de-marée de volonté. J’ai toujours écarté cette possibilité, je ne pouvais m’y résoudre…et pourtant, l’évidence est là. Le tout est plus grand que l’addition de toutes ces parties. La Volonté des Défunts résonnent en symbiose avec la Mort elle-même et perverti le Chakra dans des tendances caractérielles. Plus qu’une source de pouvoir sauvage…le Makkura Chakra semble se muer en une véritable entité. »


    L’inévitable. L’improbable. L’impossible…il devait s’y résoudre. Ignorant sa consternation devant cette révélation, il devrait se pencher sur cette question dans le calme, sans y être au piège. Et pourtant, dans le tumulte de ses pensées, au cœur de sa ténacité, un doute persistait. Le Makkura Chakra pourrait-il vraiment devenir une sombre entité démoniaque avec laquelle Nikkou devrait combattre jour et nuit, avec comme terrain de combat, son être lui-même ? Et qu’arriverait-il si cette volonté démoniaque, avatar de la mort elle-même, prenait possession de son âme, son cœur et son esprit ? Hypnotisé par ces sombres pensées où dansaient les possibilités d’un avenir de carnages et de déchéance, Nikkou agissait avec la mécanique d’un adepte du commun. Soldat de corps et de métier, ses propres craintes ne pouvaient compromettre ses réflexes martiaux. Ne bronchant point alors que sa technique avait doublée de taille et de puissance, il sauta à l’unisson avec le Gardien dans une acrobatie parfaite, culminant une culbute aérienne à un élan violent au sol. Traversant avec l’aide du Gardien la brume d’ébène, Nikkou regarda un instant la consumation immédiate des deux Chakra se rencontrant. Lumière et ténèbres se rencontrant pour ne laisser que néant, le KazeNiban ne pouvait que craindre de voir ce phénomène se répéter dans son esprit, alors que sa Volonté rencontrerait celle des défunts dans une explosion qui déchirerait son être.

    Dans un cocon de ténèbre, Nikkou maintenait toujours d’une seule main la sphère de Makkura Chakra qui aspirait les ténèbres jumelles. Amplifiée par le pouvoir de Byakko, elle aspirait avec gloutonnerie les tentacules les plus téméraires…mais au cœur de la source de son pouvoir, le KazeNiban arriverait-il à maintenir sa technique en place ? Certainement pas…il fallait augmenter d’un cran la puissance déployée.


      « Miyamura…j’ai besoin que tu retiennes ce pouvoir quelques secondes pour que j’intervienne ! »


    Dans une symbiose exquise, les Suna-Jin entamèrent un duo à l’efficacité certaine. Nikkou délaissant la sphère un instant dans les airs pour exécuter les signes incantatoires d’une main de maître, sa coéquipière détruit dans une explosion de lumière le sol à ses pieds. Sans s’inquiéter, le Niban accepta l’effondrement de ce qui consistait son monde, seule réalité physique sur laquelle s’appuyer dans un vide infini, Nikkou ne s’appuyait qu’en la confiance totale aux membres de Suna et ses Gardiens. Glissant, tombant, sombrant…jamais il n’arrêta l’exécution des signes incantatoires, ne s’appuyant que sur Miyamura et Byakko…pour retomber avec souplesse sur un bloc de marbre plus bas. Réceptionnant sa chute avec adresse tout en continuant les préquelles à sa technique, l’arrivée de Miyamura n’était plus qu’une sureté supplémentaire…il réglerait son combat dans les secondes à venir.

      « Vous ne m’avez que trop aidé, je ne peux que vous en remercier…désormais c’est à mon tour de jouer. Et ne vous inquiétez pas, nous n’aurons pas à nous lancer dans un scénario si pessimiste…croyez-moi, nous sortirons d’ici sous peu. Makkura Kareki no Chokushi »


    Lutte éternelle de l’homme sur son pouvoir, Nikkou puisa dans la source du Chakra Maudit avec une joie sauvage. Y dérobant le pouvoir qui le martyrisait, il le combina avec celui légué par ses pairs. Arrachant au Sceau qui le maintenait l’énergie corrompue, il le modela avec hargne dans l’une des plus puissantes techniques du Clan Makkura. La sphère de Chakra Noir s’immobilisant dans ses mouvements au centre de l’Aura de lumière, une vibration sonore s’en dégagea dans une pulsion qui écarta d’avantage les ténèbres.

      « Écartez-vous ! »


    Alors que sa technique prenait forme, la sphere maudite vibrant une mili-seconde, le héros aux cheveux de jais porta sa main à son bras droit, au niveau de bicep où reposait une bande noir aux allures de simple tatou. Arrachant la bande d’encre comme s’il ne s’agissait que d’un tissu, il le lança au sol entre le Gardien et lui dans un bruit de succion alors que le Sceau s’apposait au sol. Rougeoyant de puissance, le Sceau vira rapidement au rouge et c’est une dans une explosion aux couleurs orangées que le Sceau se déploya. Souffle brûlant accompagné de flammes destructrices, l’explosion oblitéra le marbre sous les pieds des deux Suna-Jins, les écartant sur d’infimes ilots. Le bloc où siégeait Nikkou étant en amont, l’angle du Sceau projeté avait permis de propulsé par le souffle de l’explosion le bloc de Miya vers le bas, l’arrachant aux ténèbres par la vitesse de déplacement…n’y laissant que Nikkou. Centre des ténèbres, sans l’aura pour le défendre, les ténèbres fusèrent en son intention…alors que la Volonté de l’Arbre Impérial se dévoilait. À une vitesse effarante, deux énormes branches du Makkura Chakra fusèrent de part et d’autre de la sphère. Solide et plus dense encore que la sphère de ténèbres, des entrelacs de branche d’ébène s’en déploya à une vitesse fulgurante. Amplifiée par le Chakra de Lumière sacrifiée, la technique se déployait avec une rage féroce autour de Nikkou, brisant à la manière du verre les tentacules de Chakra qui tentaient d’approcher. Le Makkura Chakra se désintégrant au touché des branches invoquées, ces dernières aspiraient sous la contrôle de son utilisateur le Chakra Maudit. Nikkou au centre de la technique, déployait ses bras en fermant les yeux, savourant sa victoire alors que son pouvoir retournait à l’emprise de ses chaînes. Seule vie présente au sein de ce carnage, les branches de la technique avaient rapidement le dessus sur les tentacules brumeuses, ces dernières disparaissant à vue d’œil…pour dévoiler une minuscule noyau de ténèbres, aussi rigide et condensé que la technique de Nikkou.

      « Mais qu’est-ce que…AAAAHHHHH ! »


    Déchirant les vestiges de la victoire, le cri de Nikkou se répercuta en écho poignant au sein du monde de Byakko alors que la branche de Makkura Chakra s’enfonçait dans les entrailles de la minuscule sphère de Chakra. Tentant de l’aspiré, Nikkou s’était laissé tombé au sol sous la douleur que le rapatriement de cette énergie lui inculquait. Écrasé par le pouvoir qu’il maintenait, c’est avec la respiration haletante qu’il put enfin relever la tête vers la mini-sphère de ténèbres. Serrant les dents de colère, il projeta ses deux bras vers l’avant avec rage, l’autre branche aux allures de tronc fonçant à toute vitesse en aide à sa consoeur pour s’attaquer au noyau corrompu. Résistant un instant, c’est après quelques secondes profonde concentration, qui durèrent une éternité pour les deux Volontés qui s’arrachaient le contrôle du pouvoir, que la victoire fut enfin décidée. La minuscule sphère cédant dans une explosion de ténèbres, les branches de Nikkou engloutirent en toute vitesse le Makkura Chakra brumeux…alors que se dessinait un visage en plein cri de rage au cœur même des ténèbres, aussi brumeux que le Chakra Noir. Aspiré sous l’étonnement de Nikkou, ce dernier en resta un moment bouche-bé, avant d’à son tour s’effondrer au sol, son cerveau proche de l’anévrisme d’avoir été ainsi sollicité sous une telle douleur.

      « Qu’est-ce que c’était ? Un être vivant au sein de Makkura Gokusha ? Non… »


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rage et Ténèbres   
Revenir en haut Aller en bas
 

Rage et Ténèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Will day of rage in Saudi Arabia send oil prices up to $200 per barrel?
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Au coeur de ces ténèbres-là
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Saigen :: A s c e n s i o n :: 風の国 Kaze no Kuni :: Suna Gakure no Sato :: Dôme du Kazekage-